Fergus Bonheur

Standard

Fergus BonheurDe Paul Stewart et Chris Riddell aux illustrations
Traduction Amélie Sarn
Paru chez Milan jeunesse

Fergus Bonheur est un écolier qui vit seul avec sa mère dans la petite ville portuaire de Montmorency. Lucia Bonheur, sa mère, travaille comme pâtissière et réalise de petits travaux manuels pour la mystérieuse société « Les voyages du destin ». Fergus a été sélectionné pour suivre les cours gratuits d’une école installée dans le bateau de la Betty-Jeanne. Mais les enseignements de l’école sont des plus étranges et les professeurs ressemblent à des pirates. Un soir, Fergus reçoit la visite d’une boîte ailée qui lui apporte un message étrange. Une correspondance se met en place avec un oncle qu’il n’a jamais vu et qui le prévient qu’il court un terrible danger…

Ce premier opus des Aventuriers du très très loin est un régal ! On avait déjà eu l’occasion d’apprécier Chris Riddell avec Apolline et le chat masquée (et les deux tomes suivants)… Les illustrations sont ici encore pleines de détails et ponctuent agréablement le texte. On retrouve ici un humour formidable au service d’une plume enjouée dans une aventure rocambolesque à la portée des jeunes lecteurs. Une chasse au trésor géante où les pirates sont diaboliques à souhait. C’est drôle, c’est palpitant, c’est original… Il serait difficile de ne pas aimer ! On n’y résiste pas !

À mettre entre toutes les petites mains, donc, ainsi que les deux livres suivants de cette série, qui sont dans le même esprit et de tout aussi bonne facture : Zoé Zéphir et Hugo Lachance.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s