Les Haut-conteurs, tome 1 : la voix des rois

Standard

Haut conteursOlivier Péru et Patrick Mc Spare
Paru chez Scrineo Jeunesse

1190, Tewkesburry, royaume d’Angleterre. À treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d’aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l’auberge familiale. Il ne connaît le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l’ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence. La venue d’un Haut Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d’histoires et d’énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s’y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s’enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit… mais un matin, il ne revient pas. L’histoire a-t-elle mangé celui aurait dû la raconter ? C’est ce que va tâcher de découvrir Roland… et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

Un livre jeunesse, qui a tout d’un « grand ». Ce roman est très bien mené et les premières impressions positives de la couverture et du résumé se confirment très vite. Le style est agréable, les personnages hauts en couleur et l’intrigue suffisamment complexe pour retenir l’attention jusqu’au bout et réserver des surprises. Le jeune Roland, que rien ne destinait à l’Aventure, s’avère tout à fait efficace et son jeune âge ne l’empêche pas de prendre courageusement une part active dans les événements. La conteuse Mathilde est un puits de connaissances et le pilier de cet épisode, même si elle a une fâcheuse tendance à se jeter tête baissée dans la mêlée. Le tandem Mathilde-Roland fonctionne très bien. Les personnages secondaires, comme Corwyn, William le Ténébreux ou le shérif Wickle sont également intrigants et sont loin de faire pâle figure.

La description du quotidien au 12ème siècle est très bien rendue et on imagine tout à fait la vie de l’époque. Les superstitions, légendes et réactions des villageois y semblent tout à fait à leur place.

La belle trouvaille de ce livre est sans conteste l’univers des conteurs, voyageurs à la cape pourpre, qui possèdent la voix des rois et racontent des histoires incroyables. On apprendra que leur voix est effectivement un instrument puissant. Lors de leur quête pour retrouver les pages d’un livre vieux comme le monde, ils seront confrontés à des créatures maléfiques et un ennemi terrifiant extrêmement puissant…

Un univers original, donc, et très captivant.

Tout cela donne un roman parfaitement réussi et le lecteur, séduit, passe un excellent moment en compagnie des Haut-conteurs, d’autant que la fin réserve des surprises particulièrement bien vues.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s