Petits suicides entre amis

Standard

petits suicidesArto Paasilinna
Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail
Paru chez Folio

SONGEZ-VOUS AU SUICIDE ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul. Nous sommes plusieurs à partager les mêmes idées, et même un début d’expérience. Ecrivez-nous en exposant brièvement votre situation, peut-être pourrons-nous vous aider. Joignez vos nom et adresse, nous vous contacterons. Toutes les informations recueillies seront considérées comme strictement confidentielles et ne seront communiquées à aucun tiers. Pas sérieux s’abstenir. Veuillez adresser vos réponses Poste restante, Bureau central de Helsinki, nom de code “Essayons ensemble”.

Deux suicidaires se retrouvent fortuitement dans une vieille grange où ils souhaitaient partir tranquilles. Entravés dans leurs funestes projets, ils se mettent en tête de rassembler d’autres désespérés pour monter une association. Commence alors, à bord d’un car de tourisme flambant neuf, un périple loufoque mené à un train d’enfer, des falaises de l’océan Arctique jusqu’au cap Saint-Vincent au Portugal pour un saut de l’ange final. Un récit désopilant doublé d’une réflexion mordante sur le suicide.

J’ai retrouvé avec plaisir l’humour grinçant de cet auteur qui s’attaque avec un cynisme extrême au thème du suicide.

Une fois de plus Paasilinna prend des risques. Baser toute une histoire sur une course au suicide, il fallait oser ! Surtout en traitant le sujet sur le ton de l’humour.

Il en ressortira un road-movie épatant au cours duquel nos désespérés reprendront goût à la vie par le simple fait de ne plus être seuls et de sortir de leur quotidien en laissant leurs soucis au vestiaire. Plus le temps passe, plus ils reculent l’échéance et l’on finit par se demander s’ils finiront par commettre le suicide collectif initialement envisagé ou pas.

La question sera au bout du compte de savoir si leurs motivations premières au suicide étaient d’une importante telle qu’elles puissent justifier cet acte. Plusieurs d’entre eux avoueront avoir changé d’avis pendant le voyage et se découvrent même une certaine joie de vivre. Ils se découvrent des nouveaux intérêts, communs ou pas, voir des atomes crochus. Le fait de vivre des aventures incroyables en groupe change la vision de la vie des mortels anonymes. Ils n’ont rien à perdre et s’engagent corps et âme dans cette aventure. Au final, l’initiative de Kemppainen et Rellonen aura eu un impact énorme sur la vie de plusieurs dizaines de Finlandais…

Un excellent moment de lecture !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s