Pig island

Standard

pig_islandDe Mo Hayder, traduit par Hubert Tézenas
Paru chez Pocket

Ce livre est l’une des créations si particulières de Mo Hayder, l’écrivaine au passé tumultueux devenue célèbre suite à la publication de Birdman et Tokyo. Pig Island appartient sans conteste à la catégorie thriller, mais c’est aussi bien plus que cela. Ce roman noir explore en effet le bras de fer psychologique entre le journaliste Joe Oakes et le gourou d’une secte Marvin Dove, lentement mais en profondeur, sur fond de satanisme et d’horreur.

En résumé, Joe Oakes, spécialisé dans la démystification des phénomènes paranormaux se rend sur l’île de Pig Island, en Écosse, pour tenter de mettre un terme au mythe de la créature monstrueuse, mi-homme mi-bête, qui aurait été filmée quelques années plus tôt sur l’une des plages de l’île, ainsi qu’aux rumeurs de satanisme dont est accusée la secte qui y vit. Il a également affronté le fondateur de la secte, Marvin Dove, dans sa jeunesse et ne peut résister à la tentation de régler ses comptes avec ce dernier. Bien entendu, rien n’est simple et Oakes aura beaucoup de fil à retordre au gré de ses rencontres. Pourtant, malgré les blessures physiques et morales qu’il encourt et la peur qui le tenaille, aucun danger ne le fera reculer.

Mo Hayder nous offre ici un monument de suspense. On est tenus en haleine jusqu’au bout et les rebondissements s’enchaînent. Le rythme est très rapide et c’est ce qui fait la force de ce roman par rapport à un thriller plus classique : on n’a jamais le temps de souffler, il se passe toujours quelque chose, même si l’intrigue n’est finalement pas si compliquée que cela. On se retrouve dans un monde parallèle où tout est possible. Pourtant, l’auteure ne fait pas dans la dentelle et les morts, les corps déchiquetés et les entrailles à nu s’enchaînent, un peu trop par moment peut-être, mais finalement dans l’ambiance, pourquoi pas… Les âmes sensibles feraient toutefois peut-être mieux de s’abstenir !

Pourtant, même si l’on ne peut nier le lien de parenté avec ses autres romans, la trame de celui-ci manque de finesse, avec quelques passages relativement équivoques et en tout cas restant sans réponse. Le dénouement, tant attendu, laisse finalement un peu sur sa faim, par ce qu’il a de suggestif, mais hélas non suffisamment développé, c’est dommage. Les phénomènes paranormaux sont essentiellement suggérés et non détaillés outre mesure, ce qui enlève un peu de relief à l’ensemble et peut être frustrant.

Ce livre dérange, trouble et attire à la fois. Il est diabolique, comme son sujet et même s’il n’est pas parfait et plutôt « en dessous » de ses deux autres romans cités plus haut, il mérite largement une lecture ! Cela dit, un lecteur averti en vaut deux : certaines scènes peuvent choquer.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s