La fourmi rouge

Standard

La fourmi rougeD’Emilie Chazerand
Paru chez Sarbacane

Vania Strudel a 15 ans et :
– un père taxidermiste qui l’emmène au collège à bord de sa “ouafture”
– Une ennemie jurée, qui est aussi la fille la plus populaire du lycée
– Un œil qui part en vrille, et une vie qui prend à peu près la même direction
Bref, son existence est une succession de vacheries.
Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu’elle n’est pas une banale “fourmi noire” sans ambition.
Elle serait plutôt du genre “fourmi rouge”.

Emilie Chazerand manie ici une plume mordante à faire pâlir l’auteur suédois le plus cynique. Que le moment soit grave ou drôle, l’humour est omniprésent. Un humour comme je les aime, bien loin des plaisanteries graveleuses de bas étage.

Nous entrons dans un univers loufoque et farfelu à souhait : le quotidien de Vania Strudel. Un quotidien gratiné d’adolescente pas forcément gâtée ni par la nature ni par la vie. Pour autant, même si on parle de quotidien, le récit n’a rien d’ennuyeux. On se demande même par moments de quoi la suite sera faite tellement tout semble possible !

Pour ma part, l’alchimie a opéré et cette lecture légère, mais non dénuée de fond, m’a beaucoup plu.

One response »

  1. Pingback: Emilie Chazerand – La fourmi rouge | Sin City

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s