Un si petit oiseau

Standard

Un si petit oiseauDe Marie Pavlenko
Paru chez Flammarion jeunesse

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

J’ai trouvé ce livre très émouvant, sensible et juste. Marie Pavlenko a vraiment une belle plume et sait créer des personnages plus vrais que nature. Tous un peu cabossés, ils ont une dimension humaine et faillible très touchante.

L’histoire fait partie de celles dont le rythme n’est pas effréné. Il faut du temps pour se reconstruire, prendre confiance, aller de l’avant. Et pourtant, on n’a pas la sensation d’être sur quelque chose de lent non plus. On avance pas à pas avec Abi, on retient notre souffle et on ne voit pas le temps passer.

Un si petit oiseau mérite sans aucun doute une lecture. C’était mon premier livre de cette autrice et c’est une belle découverte.

One response »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s