Tag Archives: Alex Alice

Quelques très belles BD pour Noël ?

Standard

Cette année encore, les amateurs de BD et romans graphiques ne seront pas en reste ! Et il y en a pour tous les goûts !!!

Chateau des etoiles4Le château des étoiles volume IV – Un français sur Mars
Texte et scénario Alex Alice
Paru chez Rue de Sèvres

Séraphin et ses amis arrivent sur Mars à la recherche du Professeur Dulac et de l’expédition prussienne qui l’a enlevé. Quand ils retrouvent les restes abandonnés de l’expédition précédente, le traître Gudden dévoile son jeu : le père de Séraphin n’est pas sur Mars, il ne l’a jamais été ! Avide de pouvoir, Gudden les a manipulés pour rapporter le maximum d’éthérite sur Terre. Une rixe éclate entre Gudden et Séraphin. Assommé, celui-ci se réveille seul sur Mars… abandonné de ses compagnons ?! Il ne reste pas seul longtemps et découvre que Mars est habitée.

Après un court résumé des épisodes précédents, c’est reparti et en fanfare. Le rythme est soutenu, l’intrigue vraiment sympa. Le scénario parvient à surprendre et propose une histoire qui peut se lire indépendamment (très appréciable !), avec une pirouette finale pour entretenir la flamme. Cela fonctionne toujours aussi bien. Les images sont toujours aussi belles, dans des tonalités douces. Les paysages martiens ont visiblement inspiré Alex Alice et nos petits yeux se régalent…
L’objet livre est toujours aussi soigné. Cette série se poursuit et ne faiblit pas !

Harry Potter et le prisonnier d'AzkabanHarry Potter et le prisonnier d’Azkaban
De J.K. Rowling, illustrations Jim Kay
Traduction Jean-François Ménard
Paru chez Gallimard jeunesse

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions. Frissons et humour garantis !

Ce  n’est pas un roman graphique à proprement parler car le texte n’a pas été remanié pour s’adapter au format graphique. Il s’agit ici du texte intégral richement illustré. L’illustrateur s’est approprié l’histoire et propose des cabochons, des images en demi page, en page entière et même en double page qui viennent accompagner l’histoire et titiller l’imagination. Les illustrations de Jim Kay sont très belles.
L’objet est magnifique : très grand format, couverture cartonnée, jaquette avec fer à dorer, marque page ruban… Aucun détail n’est laissé au hasard.

Narcisse1Narcisse tome 1 – Mémoires d’outre-monde
De Chanouga
Paru chez Paquet

On m’a souvent dit que si j’avais marché dans les pas de mon père, tout cela ne me serait jamais arrivé… Mais c’est un fait, c’était en moi, rien au monde n’aurait pu me faire changer d’avis… J’étais fait pour être marin. De ce qui m’est arrivé, moi Narcisse P., je n’ai aucun regret… pour ce qui est d’Amglo c’est une autre histoire.

Premier tome d’une trilogie basée sur une histoire vraie et mystérieuse, cette BD a tout pour plaire. Une intrigue fournie qui prend de l’ampleur progressivement, de l’exotisme à revendre, un personnage principal plutôt énigmatique. Le récit n’est ni court ni long, juste suffisant pour poser ici les bases. L’auteur s’est approprié l’histoire de Narcisse Pelletier et la raconte à sa façon. Je ne sais pas ce qu’il en est de la version originale mais cette version là est superbe et invite le lecteur à un bien beau voyage. On sent l’appel de la mer et le souffle du grand large… Les magnifiques illustrations viennent sublimer le texte. Cet album est d’un esthétisme fou !

EdmondEdmond
De Leonard Chemineau, d’après la pièce d’Alexis Michalik
Paru chez Rue de Sèvres

Paris, décembre 1897, Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Après l’échec de La princesse lointaine, avec Sarah Bernhardt, ruiné, endetté, Edmond tente de convaincre le grand acteur en vogue, Constant Coquelin de jouer dans sa future pièce, une comédie héroïque, en vers. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit mais qui deviendra la pièce préférée des français, la plus jouée du répertoire jusqu’à ce jour.

Tout simplement réjouissant. Un rythme soutenu, une intrigue à rebondissements, un côté vaudevillesque absolument charmant, un thème passionnant, ce roman graphique est incroyable ! C’est du très grand spectacle.
On entre vraiment dans l’ambiance et dans les coulisses. Il n’y a rien de plus à dire. C’est une réussite sur toute la ligne.

Joanne LebsterJoanne Lebster – Le début d’un nouveau monde
Scénario Marc Chinal, Dessins Mathieu Bertrand, Couleur Marie Avril
Paru chez Les éditions Réfléchir n’a Jamais Tué Personne

– Améliorer la face du monde ?
Soigner en profondeur notre société ?
Utopique ! Ma pauvre petite, d’autres avant vous ont essayé et tous ont échoué !
– Peut-être parce qu’ils ont continué d’utiliser l’outil qui posait problème ?

Par les temps qui courent, cette BD anticapitaliste peut intéresser pas mal de monde. Cette histoire basée sur un flashback est sympa et bien équilibrée. Le propos est clair (mais pas simplissime à lire tout de même), sans détour, plutôt militant : la solution pour notre société gangrenée est de supprimer l’argent. Il y a des éléments de réflexion intéressants, d’autres un poil too much car poussés à l’extrême. La mise en relation avec les réactions de la petite fille (hors flashback, donc) est particulièrement réussie.
Le graphisme est agréable.

Le château des étoiles tome 3 – Les chevaliers de Mars

Standard

D’Alex Alice
Paru chez Rue de Sèvres

Séraphin et ses amis sont de retour sur Terre. Après avoir révélé au monde le secret du voyage spatial, ils ont trouvé refuge dans un manoir breton. Mais leur engin volant est désormais l’objet de toutes les convoitises ! Alors que le père de Séraphin est en voyage à Londres, le manoir est cerné par des brumes lourdes de menaces… Spectres, ou espions prêts à tout pour mettre la main sur le précieux engin ? Nouvelles machines, complots internationaux, têtes couronnées, expéditions au-delà de l’espace… La course à l’éther est lancée, et la paix sur Terre est désormais entre les mains de Séraphin et des Chevalier de Mars !

Le petit résumé en début de livre permet de se remettre dans le bain (la lecture du tome précédent remonte à quelque temps déjà !!!). Pour les vrais fans qui aiment déguster, le mieux est encore de se caler confortablement dans son fauteuil fétiche pour relire les deux premiers tomes avant d’attaquer le troisième.

L’histoire est toujours aussi captivante, et donc fatalement bien trop courte… Entre complots, sciences, lutte pour le pouvoir et conquête de l’espace, elle ne mollit pas un seul instant. Le lecteur retrouvera avec grand plaisir ses personnages préférés, qui sont toujours aussi attachants (mais aussi courageux et déterminés !) et embarquera sans hésiter pour poursuivre cette aventure hors du commun. Il lui faudra toutefois être bien attentif pour intégrer le rythme dynamique et les nombreux détails “techniques”.

Tout cela est servi dans un écrin magnifique. L’objet livre est toujours aussi soigné avec des illustrations à la fois dynamiques et douces qui créent une ambiance extraordinaire. La couverture est aussi belle que les précédentes, avec sa couleur bien à elle.

Finalement, c’est juste dommage qu’il n’y ait pas deux tomes en 1 ! Ce tome 3 va d’ailleurs de paire avec le quatrième. Nous saurons donc seulement à la sortie de ce dernier si ce volet tient ses promesses. En refermant le 3, une chose est toutefois certaine : il y a de belles promesses et le suspense est à son comble !

Le château des étoiles, tome 2 : 1869 La conquête de l’espace

Standard

Chateau des etoiles2D’Alex Alice
Paru chez Rue de Sèvres

 

Rappel du tome 1 À la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868? Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l’éther mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir.

Tome 2 – Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l’éther. En parallèle, Bismarck, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle.

 

Pour ceux qui ont suivi, j’ai adoré le tome 1.
Eh bien le tome 2 est tout aussi réussi !

Une couverture soignée, de belles couleurs, il a tout pour plaire d’emblée.
Ici encore le contenu est à la hauteur…

L’intrigue s’étoffe, ménageant son lot de surprises et mêlant intrigues dans les hautes sphères du pouvoir et recherches scientifiques. Ce tome 2 nous emmène loin, très loin…
Le graphisme est toujours aussi époustouflant et soigné, c’est un régal.

À mettre définitivement dans toute bonne bibliothèque qui se respecte !

Le château des étoiles – 1869 La conquête de l’espace – Vol. 1

Standard

Chateau des etoilesAlex Alice
Paru chez Rue de Sèvres

 

Au XIXème siècle, d’intrépides explorateurs repoussent sans cesse les limites de l’inconnu. Avides de nouvelles découvertes, ils tournent leurs regards vers les étoiles…
1869 : La conquête de l’espace commence !

Un très bel objet, que cette BD. La couverture est somptueuse !
Le contenu n’est pas en reste…
C’est bien simple on ne lâche le livre qu’en arrivant à sa dernière page, et encore…  On en ressort tout chamboulé, comme ces pubs ou le gars semble être passé dans un champ de mines ou l’œil du cyclone alors qu’il a juste mâché le nouveau chewing-gum, celui-là même qui lui a fait vivre des aventures incroyables l’espace d’un instant. Ça fait un peu le même effet, dès qu’on tourne la première page !

Tout y est : un point de départ passionnant avec des découvertes scientifiques d’envergure, une intrigue passionnante, des personnages extrêmement attachants, un complot, des croquis de machines dignes de Jules Verne, des vrais méchants, de l’aventure et du vent dans les cheveux, des trahisons, des gentils, un zeste d’humour et de légèreté et surtout, un graphisme époustouflant.

Un énormissime coup de coeur…

En bref : vivement le volume 2 et surtout, foncez l’acheter, vous ne le regretterez pas !!!