Tag Archives: Eric Senabre

La seizième clé

Standard

Seizieme cleD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses 16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence. Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…

Pour ceux qui suivent ce blog, je suis une grande fan d’Eric Senabre qui propose toujours des histoires originales, bien ficelées et bien écrites. Celle-ci ne fait pas exception à la règle.

Le récit est très mystérieux dès le départ. Le lecteur est vite pris dans ses filets ! Encore mieux, le mystère dure et s’épaissit même. Jusqu’au bout on ne sait pas trop où l’auteur va nous emmener, ce qui est un sentiment délicieux pour le lecteur.

L’aventure est palpitante, avec des rebondissements, des révélations, des surprises.

Ce sera donc un coup de cœur pour ce roman original, au texte soigné et agréable, aux personnages très attachants et accessoirement, à la couverture magnifique.

Elyssa

Standard

ElyssaD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Un haut dignitaire romain est assassiné sous les yeux de son épouse, Elyssa. Accablée de chagrin, celle-ci accepte de reprendre la mission du défunt et embarque pour Carthage. C’est le début d’une aventure à haut risque pour la jeune femme, qui doit déjouer un complot contre Rome, et qui rêve secrètement de venger la mort de son époux.

J’aime beaucoup le style d’Eric Senabre. Ses romans sont toujours bien écrits, avec une intrigue intéressante et synonymes d’un bon moment de lecture en perspective.

Celui-ci ne fait pas exception. Ici le langage est plutôt soutenu, car le narrateur est un érudit. Peut-être concernera t-il donc en priorité des lecteurs plus aguerris, même si les autres peuvent tout à fait se laisser entraîner également dans cette palpitante aventure d’espionnage sur fond de complots et de stratégies politiques entre Rome et Carthage. Tout les ingrédients pour en faire un roman excellent sont réunis : une belle (et intelligente) jeune femme, des vilains de chaque côté, quelques hommes d’honneur, du suspense, une intrigue très palpitante, une incursion dépaysante dans l’Antiquité romaine, etc…

J’ai un peu traîné pour le lire puisqu’il est sorti il y a un petit moment déjà mais cela aurait été dommage de passer à côté. Ce sera mon troisième coup de coeur lecture de début d’année. 2020 commence en beauté !

Le cirque Amicus

Standard

cirque amicusD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Londres, 1912. Le jeune Collins profite de l’arrivée du cirque Amicus pour gagner quelques sous. Mais le lion et l’ours disparaissent mystérieusement et font l’objet d’une demande de rançon… L’avenir du cirque est en péril ! Collins, en gamin débrouillard, ne tarde pas à trouver des indices. Qui du magicien, du clown ou du Monsieur Loyal est à l’origine de ce complot machiavélique ?

Dans une ambiance années 1900 qui évoque un peu l’esprit Charlie Chaplin, Eric Senabre nous propose un album long sous forme d’enquête menée par un gamin débrouillard. J’apprécie les romans de cet auteur et j’avais envie de voir ce que pouvait donner une forme courte. Le récit fonctionne bien, mais on se sent finalement pas tant que ça sur un format album, que ce soit en raison des thèmes traités ou du volume de texte….

Le livre est superbe, en très grand format, avec une couverture qui attire l’œil. Les illustrations intérieures tiennent par ailleurs les promesses de la couverture, ajoutant un brin de poésie au texte. C’est un très bel ouvrage !

Le vallon du sommeil sans fin

Standard

le vallonD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Le détective des rêves Banerjee et son fidèle assistant Christopher doivent résoudre une bien étrange énigme : plusieurs clients d’une résidence thermale sont plongés depuis quelques jours dans un sommeil aux rêves agités, dont personne n’arrive à les réveiller. Plus inquiétant encore, des témoins affirment que les victimes ont été attaquées par une Ombre qui semble tout droit sortie des Enfers…
Les enquêteurs ne sont pas au bout de leur cauchemar !

J’ai retrouvé avec plaisir Arjuna Banerjee et Christopher Carandini. Cette nouvelle aventure toujours so british reprend bien sûr les ingrédients de base du premier mais part assez rapidement sur son propre récit. L’histoire est originale, passionnante, avec une dimension humaine intéressante. Elle peut se lire indépendamment.
Une belle aventure pour détectives de l’étrange.

Très bon deuxième tome, suffisamment palpitant et rocambolesque pour conserver le caractère du premier et lui faire honneur, tout en se démarquant. Les bases sont posées pour une belle série !

Star Trip

Standard

D’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

1968, Idaho. Dans sa maison perdue au milieu des champs de patates, May, 15 ans, s’occupe comme elle peut de son petit frère, depuis que ses parents sont partis précipitamment en mission. Pour le distraire de son handicap, elle lui fabrique en secret la navette spatiale de sa série préférée : Star Trip. Quelle n’est pas alors sa surprise de voir débarquer chez elle l’acteur principal de la série ! Le capitaine Burke se révèle très désagréable, mais il joue son rôle à la perfection et le petit garçon confond fiction et réalité… Sous l’impulsion de l’acteur, commence un voyage rocambolesque et drôlatique jusque dans l’Utah pour le lancement de la navette ! L’adolescente rebelle n’est pas dupe. Elle doute des bonnes intentions du capitaine Burke mais va tout faire pour fuir cette Amérique rurale profonde qui l’étouffe.

On démarre gentiment dans l’Amérique rurale profonde. Tranquillement. Puis les éléments “détonants” arrivent chacun leur tour, et finissent par se bousculer au point d’arriver à des situations abracadabrantesques.

Super histoire haute en couleurs pleine d’humour, avec une héroïne moderne au caractère bien trempé, un bonimenteur au grand coeur, un amoureux inconditionnel, un petit garçon qui vit la tête dans les étoiles, un sorcier, d’autres personnages pas piqués des hannetons, sans oublier quelques avatars de monsieur Spoke. Je laisse planer le mystère pour ne pas gâcher votre lecture, mais l’intrigue est vraiment sympa, façon road trip qui vous met le vent dans les cheveux.
La chute est inattendue et réjouissante !

Le dernier songe de Lord Scriven

Standard

le-dernier-songe-de-lord-scrivenD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Connaissez-vous Banerjee, le stupéfiant Sherlock Holmes des rêves ?

Assisté du fidèle Christopher Carandini, il mettra ses facultés exceptionnelles au service d’une enquête épineuse, aux ramifications complexes. Confondre un tueur en série, se perdre dans l’au-delà… rien ne leur sera épargné !

Ce roman mêle enquête et espionnage. On pourrait anticiper un rythme plan-plan avec cette histoire de rêves mais tout cela est tellement surprenant que ce genre de considération est très vite oublié. Bien au contraire, c’est tout sauf mou et convenu.
Bref, c’est épatant !

L’ambiance so british vintage ajoute beaucoup de charme à ce récit qui pourrait intéresser les plus jeunes, à condition que le vocabulaire et les tournures soutenus ne les rebutent pas.

Sublutetia tome 1 – La révolte de Hutan

Standard

SublutetiaD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Un roman pour ceux qui veulent savoir ce qu’il y a sous leurs pieds.
Avant cette sortie de classe, Keren et Nathan ne se connaissaient pas vraiment.
Séparés de leur groupe, ils se retrouvent seuls dans le métro. Perdus puis traqués, ils s’enfoncent dans les profondeurs de Paris, au cœur d’un monde qu’ils n’auraient jamais dû découvrir…

Un beau coffret qui claque, comprenant une boîte superbement illustrée, le tome 1 et le journal d’un sublutetien.

Ce roman plongera les jeunes ado dans un univers souterrain fantastique où l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. En effet, ce monde idéal est menacé de toutes parts et le lecteur devra faire preuve de nerfs solides.  A toute allure, de rames de métro en pneumoplitains, de surprises en rebondissements, cette lecture ne peut qu’être menée tambour battant !

Avec un peu plus de recul, le fond invite à se poser de vraies questions…

Enfin, les réalisations techniques des sublutetiens ne manqueront pas d’épater le lecteur, par leur précision et leur inventivité. Le journal joint titillera sa curiosité et l’invitera à extrapoler un peu sur ce monde souterrain très riche.

Un très gros coup de cœur !