Tag Archives: Flammarion

Une fois dans ma vie

Standard

UnefoisdansmavieDe Gilles Legardinier
Paru chez Flammarion

Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de la vie et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre. Trois façons d’aimer, dont aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Au milieu des hommes, cramponnées à leurs espoirs face aux coups du sort, avec tous les moyens et l’imagination débordante dont elles disposent, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts…
Fidèle à son humanité, grâce à son talent unique fait d’humour, de sensibilité et d’un exceptionnel sens de l’observation de la nature humaine, Gilles Legardinier nous entraîne cette fois à la croisée de chemins que nous empruntons tous un jour.

Une entrée en matière intrigante, une ambiance sympathique avec la vie d’un petit théâtre (mais au passé prestigieux tout de même) alternativement en toile de fond ou en premier plan, des personnages qui apparaissent progressivement pour former une “troupe” hétéroclite hautement attachante… Des destins qui se croisent, un ange gardien pas si angélique que ça, des déceptions, des rires, une bonne dose de fougue, des soucis, des plaisanteries… Le tout servi par une plume agréable et bien huilée et agrémenté par une généreuse dose d’humour.

Forcément, cette lecture a tout pour séduire !

 

Advertisements

La malédiction de Gabrielle, tome 2 : A l’ombre du diable

Standard

De Andrea H. Japp
Paru chez Flammarion

1348. La peste fait rage dans Paris et l’épidémie a changé la face du royaume. Aurait-elle aussi changé Gabrielle? Déterminée à être maîtresse de son propre destin, plus rien n’arrête cette femme bafouée par son mari, joueur acharné qui dépensait leurs quelques sous dans les pires tripots et les plus sombres bordels. Elle quitte la capital avec sa fidèle Adeline, emportant avec elle une peinture mystérieuse que les puissants veulent posséder coûte que coûte. Dans une France en panique, tout est possible. Peut-elle s’installer dûment dans cet hôtel étrange? Quel rôle la place de Grève et le “parloir aux bourgeois” jouent-ils dans son destin? Qui sont le dominicain louche, la noble fourbe et le nain coutelier qui s’inscrivent dans son sillage?

Duperies, menaces, maladies, secrets… rien n’est épargné à la Dame d’Aurillay. La malédiction de Gabrielle se prolonge, plus dangereuse que jamais.

Un thriller médiéval dont le pire des fléaux n’est pas la peste.

On commence par un petit résumé du tome 1 et une liste des personnages. Cela permettra aux personnes qui démarrent la lecture au tome 2 de se mettre dans le bain et aux autres de s’y remettre !

L’intrigue continue de se dérouler, avec son lot de mystères et d’ajouts. Elle est suffisamment riche et rythmée pour captiver le lecteur !

Ici, plus encore que dans le premier tome, les personnages féminins sont au premier plan, au fur et à mesure que Gabrielle d’Aurillay s’affirme et s’émancipe. Ceci est d’ailleurs habituellement peu fréquent dans la littérature traitant de cette période et mérite d’être souligné. Quand on pense au Moyen-Age on imagine plutôt les chevaliers que des dames qui se prennent en charge.

Tout comme dans le premier tome, celui-ci est très documenté, tant sur le fond que sur la forme et l’auteur a émaillé le récit de nombreuses notes explicatives de bas de page. Le style reste volontairement celui de l’époque, pour mieux nous plonger dedans et nous faire voyager dans le temps.

La brève annexe historique en fin de livre est très intéressante.

Le fléau de Dieu

Standard

Le fleau de dieuDe Andrea H. Japp
Paru chez Flammarion

La peste ! Le fléau de Dieu qui tue tous les hommes, les purs comme les âmes noires, les doux comme les fourbes, les saints comme les traîtres. Sans distinction de richesse ou de classe. La peste ! Quand elle s’abat sur le royaume de France, en 1347, personne ne veut y croire. Mais lorsqu’elle gagne Paris, elle bouleverse les âmes et les consciences, révèle le véritable tempérament de ceux qu’elle effraie ou… qui en jouent. Les pires instincts se réveillent. Et les ordres établis vacillent. Même la cour du roi succombe à ses pires démons. Gabrielle d’Aurillay, tout récemment arrivée dans la capitale, pourra-t-elle sauver sa vie et celle de son enfant ? Parviendra  t’elle à comprendre la personnalité de son mari ? Le diptyque mystérieux que ce dernier gagne au jeu est-il un talisman ou une malédiction supplémentaire ? Et pourquoi rend-il fou tant d’hommes de foi ? La fortune offrira-t-elle une autre chance à Gabrielle, contrainte de devenir la femme qu’elle ne rêvait pas d’être : celle qui décide et se prend en main… au péril de sa vie ? Dans cette saga aussi réussie qu’intrigante, où les vérités d’un jour ne sont plus celles du lendemain, le destin de chacun peut basculer d’un coup. Amours, trahisons, mystères, superstitions, disparitions suspectes… à croire que la peste n’est pas le mal le plus terrifiant du royaume de France.

Il s’agit du premier tome d’une série.
Ce livre n’est pas juste la mise en place d’une saga, il s’y passe beaucoup de choses, c’est  passionnant. On termine simplement sur un point d’interrogation, comme le veut la loi des séries.
Avec des personnages féminins attachants et des parcours qui se croisent et semblent bien partis pour se recroiser, l’histoire pose des bases convaincantes, pour fonctionner sur le long terme.

Le récit semble également bien documenté. Peut-être un peu trop pour les non-amateurs de notes de bas de page !
Il ne s’agit pas d’un récit historique mais il est solide et adapté à l’époque choisie, le Moyen-âge, et aux événements racontés. Il sert parfaitement l’intrigue, qui est quant à elle suffisamment palpitante pour tenir le lecteur en haleine…
Et en bonus, quelques explications éclairées en postface, très intéressantes.

Les aventures de Guilhem d’Ussel chevalier troubadour – L’évasion de Richard Coeur de Lion et autres nouvelles

Standard

Guilhem d UsselDe Jean d’Aillon
Editions Flammarion

Des serfs opprimés par un seigneur violent et cruel. Une troupe de chevaliers réunis pour libérer Richard Cœur de Lion, emprisonné dans un château en Allemagne. Un bien curieux chat botté. Un crime ménager. Un retour à l’abbaye de Cluny, perturbée par des fresques qui saignent. Un loup démoniaque à combattre. Autant d’intrigues dans lesquelles Guilhem d’Ussel, chevalier troubadour, se retrouve plongé entre 1193 et 1201.

Au fil de ces péripéties, on découvre que le mensonge se cache souvent derrière une apparente vérité, que l’évidence peut être un leurre, que la loyauté fait parfois défaut et que la vengeance justifie bien des crimes. Guilhem, lui, aussi habile d’esprit qu’à l’épée, cherche sans relâche à faire justice.

Il s’agit d’un recueil de 6 nouvelles historiques. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’auteur s’est parfaitement documenté. Jean d’Aillon a le sens du détail et de la mise en scène pour un résultat d’une grande cohérence. Le vocabulaire employé et la mise en situation sont parfaits pour cette aventure moyenâgeuse chevaleresque.

Nous suivrons donc les aventures de Guilhem d’Ussel, chevalier au grand cœur d’une trempe hors du commun. Un personnage imparfait et empli de mystère mais d’une grande finesse qui séduit d’emblée. En quelques mots, un vrai héros !

Si le lecteur n’est pas familier avec l’environnement de ce personnage, qui a déjà fait l’objet de plusieurs romans, il peut être dérouté car les nouvelles ne se suivent pas, tout en faisant référence à d’autres aventures. Dans le cas contraire, ou s’il se laisse emporter, les aventures de Guilhem d’Ussel sont à la fois captivantes et palpitantes, offrant un bon moment de lecture.