Tag Archives: Hélène Suzzoni

Clovis le magnifique

Standard

Clovis-le-magnifiueD’Hélène Suzzoni, illustrations Marion Arbona
Editions Les Minots

Clovis rêve de ciel bleu, d’amitié et d’aventures.
Et c’est bien dommage… parce que Clovis est un parapluie !
Qu’à cela ne tienne !
Clovis est prêt à braver jusqu’aux tempêtes pour s’ouvrir à la vie comme une fleur au soleil…

 

Dans cet album, il est question de convenances, de principes, de rôle à tenir, en l’occurrence, le rôle d’un parapluie. Forcément, Clovis, notre petit héros parapluie n’a pas envie de se plier à tout cela et a des rêves fous qu’il se donnera la peine de réaliser pour surtout ne pas suivre une voie toute tracée et, bien sûr, faire ses propres choix.
Un message d’ouverture et de ténacité, donc, délivré par un héros un poil agaçant par moments (car finalement assez insatisfait), ce qui le rend presque humain !

Les poétiques aventures du petit parapluie feront rêver le lecteur, de même que la chute exotique.
Les belles illustrations de Marion Arbona apportent quant à elles couleurs, vivacité et élégance à cette histoire…

Advertisements

La nuit des doudous

Standard

la-nuit-des-doudousTexte Hélène Suzzoni
Illustrations Lucie Vandevelde
Paru chez Les Minots

 

Quand vient la nuit…
Grand-père serre contre lui des doudous moutons,
maman et papa ont des canetons plein les bras…
Quant à tante Alberte, elle ronfle, bouche ouverte,
enfouie dans ses pingouins ! Quelle histoire ! 

D’autant plus que les doudous réveillés vont s’embarquer avec l’enfant de la maison pour un voyage mouvementé… à travers les étoiles !

Il s’en passe des choses, la nuit. Les uns comptent les nuages qui se transforment en moutons, les autres dorment avec des canards ou des pingouins… Le personnage partira pour une belle aventure, emmenant les doudous sur son bateau-nuages.

Le texte est doux comme un doudou et poétique comme une nuit étoilée. Parfait pour nous emmener voguer sur un océan d’étoiles, au-delà de la Voie lactée.
Poésie et couleurs vives se marient à merveille sur les illustrations qui emmènent le lecteur encore un pas plus loin.

C’est une excellente histoire du soir pour les « un peu grands mais quand même encore petits ».