Tag Archives: Pierre Alary

Retour à Killybegs

Standard

RetourKillybegsDe Pierre Alary d’après un roman de Sorj Chalandon
Paru chez Rue de Sèvres

Toute ma vie j’avais recherché les traîtres. et voilà que le pire de tous était caché dans mon ventre.

D’un point  de vue esthétique, ce roman graphique est une franche réussite avec une couverture absolument magnifique, à la fois mystérieuse et engageante… Les illustrations intérieures ne sont pas en reste, avec un découpage aéré pour laisser la place à l’histoire.

Je ne peux pas juger de la fidélité au roman ni donner un avis sur celui-ci mais tout comme pour le tome 1, le scénario graphique de Pierre Alary m’a totalement convaincue. Le lecteur est emporté, en marche avec l’Histoire, ballotté et réprime difficilement l’envie de pleurer en tournant la dernière page, après cette “parenthèse” irlandaise…
Le tome 2 finit donc d’enfoncer le clou, c’est une série coup de cœur, sans hésitation !

Mon traître

Standard

Mon traitreDe Pierre Alary
D’après un roman de Sorj Chalandon
Paru chez Rue de Sèvres

Antoine, luthier parisien se prend d’amour pour l’Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, le jeune français rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux. Tous font partie du mouvement républicain irlandais, et mènent des actions pour le compte de l’IRA . Un soir à Belfast, il fait la connaissance du charismatique Tyrone Meehan, responsable de l’IRA, vétéran de tous les combats contre la puissance britannique. Antoine ne tarde pas à embrasser la cause de ce peuple. Captivé, le jeune Français trouve en Tyrone un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître… « Mon traître », comme l’appelle Antoine, pour désigner cet homme qui fut en réalité, vingt-cinq ans durant, un agent agissant pour le compte des Anglais. Il les avait tous trahis, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis et lui, chaque matin, chaque soir…

Je n’ai pas eu envie de parler tout de suite de ce roman graphique après ma lecture tellement je l’ai trouvé fort. Il m’a d’abord fallu un petit temps de “digestion”…

Les adaptations de romans au format graphique sont plus ou moins réussies. Celle-ci est particulièrement superbe. Pierre Alary a su extraire l’essence du roman et la transcrire. Le récit est passionnant et prend aux tripes. Ici, le lecteur ne se sent pas du tout voyeur comme c’est parfois le cas pour les récits témoignages.

Évidemment, le thème de la trahison parle à tout le monde. Mais il y a tellement plus que cela dans ce livre… Il y est question d’amitié, d’amour, de racines, de justice (ou d’injustice), de courage. Le fait que cette trahison s’inscrive dans des faits historiques, en Irlande renforce la puissance du thème. On est happé dès les premières pages. On est en Irlande.
Les illustrations sont en adéquation parfaite avec le récit (avec une couverture superbe). Elles reflètent la rudesse de la situation et la fierté des irlandais.

Vous l’aurez compris, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman graphique qui est donc pour moi une parfaite réussite.