Tag Archives: Pierre Lemaitre

Brigade Verhoeven Tome 2 Irène

Standard

Brigade Verhoeven2Scénario Pascal Bertho, d’après un roman de Pierre Lemaître
Illustrations Yannick Corboz
Couleur Sébastien Bouët et Fabien Blanchot

Le lundi 7 avril 2003, Camille Verhoeven, commandant à la Brigade criminelle, est appelé sur une scène de crime dans une friche industrielle de Courbevoie. Deux femmes ont été torturées, tuées, dépecées… Un crime particulièrement épouvantable et déroutant. Un assassin qui a tout prévu, jusque dans le moindre détail et qui, semble-t-il, connaît bien Verhoeven. Un peu atypique, notre commandant : la quarantaine, né hypotrophique, chauve comme un oeuf, amoureux d’Irène et bientôt père de famille. Accompagné de son équipe hétéroclite et efficace, parviendra-t-il à arrêter ces crimes avant qu’il ne soit trop tard ?

Cette série BD policière se met super bien en place, d’après des nouvelles de Pierre Lemaître. Ce tome 2 tient super bien la route malgré le format court et les dessins sont agréables, avec de belles couleurs. L’intrigue va très vite, sur les pas du tueur, avec une belle montée en puissance efficace. On ne souffle pas une minute. Le rythme parfait pour ce policier qui se lit d’une traite.

Un très bon épisode parfaitement orchestré.

Advertisements

Au revoir là-haut

Standard

Au revoirDe Pierre Lemaître
Paru chez Albin Michel et disponible en Livre de Poche

Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d’eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant mais brisé, est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l’exclusion. Refusant de céder à l’amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d’une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence. Bien au-delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, Au revoir là-haut est l’histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l’État, à la famille, à la morale patriotique responsables de leur enfer.

J’avais vu et adoré le film mais pas lu le livre. Ceci est désormais chose faite !
Comme à chaque fois, la version écrite permet une immersion plus profonde dans cette histoire tragique mais pleine d’allant, cruelle mais tendre tout de même… Le roman s’attarde plus sur certains passages, fournit des détails intéressants, prend son temps. Le film emprunte parfois des caps un peu différents, tout en restant assez fidèle dans l’ensemble.
Ce duo improbable de personnages porte sur ses épaules toute la souffrance d’après-guerre. Sans trop savoir pourquoi ni à qui, ils ont tout donné, rien ne leur sera concédé en retour…  Pas de retour d’ascenseur, au contraire…

Pierre Lemaître nous livre une tranche d’histoire, celle qui ne se trouve pas dans les manuels. Et il nous la livre avec brio. Le style met parfaitement dans l’ambiance. La maîtrise est totale. Le Goncourt parfaitement mérité.

Brigade Verhoeven, tome 1 Rosie

Standard

Briage VerhoevenDe Bertho et Corboz
D’après un roman de Pierre Lemaitre
Paru chez Rue de Sèvres

La bombe a convenablement fonctionné ; sur ce plan, il a tout lieu d’être satisfait. Les rescapés tentent déjà de secourir les victimes restées au sol. Jean s’engouffre dans le métro. Lui ne va secourir personne. Il est le poseur de bombes.

Habituellement je passe mon tour pour ce genre de romans graphiques mais la curiosité l’emporte parfois et la mention de Pierre Lemaitre a tendance à l’aiguiser.

Il s’agit donc du premier tome d’une saga adaptée de romans.

Je suis rarement convaincue par les adaptations de romans policiers mais ici c’est plutôt réussi. Le commandant et ses enquêteurs sont très bien campés, le ton est donné, l’enquête fonctionne : le chemin est tracé pour les tomes suivants. Cela reste un peu court pour un policier, format graphique oblige, mais c’est ici très bien fait et cette saga est donc, à ce stade, pleine de promesses.

Dernier point but not least, l’élégante couverture jaune claque un max !