Tag Archives: Régis Hautière

Les spectaculaires dépassent les bornes

Standard

Les spectaculaires4De Régis Hautière et Arnaud Poitevin
Paru chez Rue de Sèvres

Arsène Lupin a encore frappé ! Le célèbre gentleman cabrioleur s’est introduit dans le palais de l’Elysée et y a dérobé les documents secrets. Ce facétieux personnage a annoncé qu’il les remettrait au vainqueur du grand rallye automobile Paris-Berlin. Les Spectaculaires entrent donc dans la course, prêts à brûler les étapes pour récupérer les papiers volés et prendre Lapin au collet. Les cabrioles du monte-en-l’air lui permettront-elles d’échapper à nos fous du volant ? Pour le savoir, en voiture Simone, accrochez vos ceintures !

Le quatrième volet de cette saga n’est pas en reste et continue sur la digne et très convaincante lancée de ses trois prédécesseurs. Une nouvelle aventure ébouriffante et rocambolesque qui ne peut que réjouir les lecteurs de tous âges, rappelons-le, car le texte propose différents niveaux de lecture, permettant de s’adapter à l’âge du lecteur mais aussi de les lire et relire avec plaisir.

Le récit est donc enlevé et drôle, tout en finesse. L’intrigue est assez simple mais très dynamique. L’ambiance début 1900 est vraiment sympa et les personnages toujours aussi attachants. Enfin, les illustrations sont toujours aussi magnifiques et définitivement hautes en couleurs. Les spectaculaires marquent encore un point !

Une aventure des spectaculaires, tome 3 : Les spectaculaires prennent l’eau

Standard

Spectaculaires3De Régis Hautière et Arnaud Poitevin
Paru chez Rue de Sèvres

Paris, janvier 1910, la Seine connaît une crue exceptionnelle plongeant tous les quartiers sous plusieurs mètres d’eau et désorganisant totalement les services publics. Les boutiques sont saccagées et dans les rues qui ne sont plus éclairées, faute de gaz et d’électricité, les habitants sont agressés.
Les malfrats en profitent, notamment l’un d’eux qui se fait appeler le Marsouin. Cambrioleur de haut vol, il pille les Musées, libère des prisonniers… en signant ses délits d’un M, soldant chacune de ses actions par une lettre adressée à la presse soulignant l’incapacité de Louis Lépine, Préfet de police et créateur du concours du même nom.
C’en est trop, Pipolet est convoqué au Ministère de l’Intérieur, les Spectaculaires sont sollicités pour arrêter le Marsouin. Quelles nouvelles inventions aquatiques Pipolet a-t-il prévu pour la fine équipe ? Se sortiront-ils de cette mission en eaux troubles ?

C’est à leur progression dans le temps qu’on reconnaît les bonnes et moins bonnes séries. Celle-ci est une winneuse, incontestablement. Le troisième tome ne démérite pas, bien au contraire, il est même encore plus drôle que les précédents. L’humour est omniprésent !
L’intrigue est quant à elle palpitante (pas évident en aussi peu de pages), farfelue à souhait et très dynamique.
Les illustrations conservent une grande élégance… De nombreux personnages ont ici revêtu les traits de personnes célèbres. Je ne suis pas toujours ultra fan de ce genre de choses mais là ça passe bien.

Ce troisième tome haut en couleurs est donc une franche réussite !

La divine amante – Une aventure des spectaculaires

Standard

La divine_SpectaculairesScénario Régis Hautière, Illustrations Arnaud Poitevin, Couleurs Christophe Bouchard
Paru chez Rue de Sèvres

Paris est en émoi !
Les spectaculaires sont réquisitionnés pour protéger la grande actrice Sarah Bernhardt, menacée par un infâme personnage déguisé en mante religieuse.
Entourée de ses gardes du corps improvisés, l’impératrice du théâtre doit fuir la capitale et se réfugier dans sa propriété de Belle-Ile-en-Mer pour échapper à l’ignoble mante.

Ce second volet des spectaculaires est réjouissant. On peut très bien le lire sans avoir eu le premier entre les mains. Les personnages sont présentés sur la page de garde et l’intrigue n’a pas besoin d’explications antérieures. L’intrigue est top, avec un petit côté enquête à la Agatha Christie qui colle parfaitement avec l’ambiance. Les spectaculaires sont quand à eux toujours aussi spectaculaires et l’histoire est à la fois drôle et passionnante. Enfin, les illustrations fonctionnent toujours aussi bien, toutes en élégance et en humour…
Je salue bien bas le scénariste, qui ne craint pas d’évoquer le thème de la “province”, l’un de mes débats favoris (en toute bonhomie bien sûr !). Cela m’a donc amusée au plus haut point. La Bretagne pittoresque est ensuite la cerise sur le gâteau.
Bref, c’est un régal.

L’avis d’Augustin, 10 ans : J’adore. Il est encore mieux que le premier !

Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre la planche “province”, parce que je trouve ça vraiment drôle. Cela étant il y a plein d’autres passages très amusants !!!
La divine002