Le cri du cerf

Standard

lecriducerfDe Johanne Seymour
Editions Eaux troubles

Un matin d’octobre, Kate plonge dans les eaux glacées de son lac près du village de Perkins, dans les Cantons-de-l’Est, et trouve le cadavre d’une fillette. Plus tard, une seconde victime confirmera la présence d’un tueur en série. Qualifiée par ses pairs de vindicative, le sergent Kate McDougall devra mener l’enquête la plus difficile de sa carrière. Pour démasquer la Bête, elle aura à affronter ses démons et remonter le fil de son passé. Une démarche qui l’entraînera au cœur d’un cauchemar et qui risque de briser le fragile équilibre sur lequel elle a bâti sa vie. Une vie marquée par le cri du cerf.

J’ai choisi de lire ce thriller canadien car le résumé et l’ambiance évoquée m’ont rappelé cette série Top of the lake qui m’avait beaucoup plu. Ici l’ambiance est moins pesante mais le cheminement de l’enquêtrice est tout aussi intense et prenant.
Pour autant, la comparaison s’arrête là car l’histoire est différente.

Dans Le cri du cerf, le récit à suspense est bien mené. L’enquête avance pas à pas, sans en dévoiler trop d’un coup mais sans créer d’énorme surprise non plus, tout en ménageant quelques rebondissements.
Petit bémol, la mise en page est parfois déstabilisante, avec des lignes très longues et un mélange entre les dialogues et la narration qui peut gêner la lecture.
Cela étant, la lecture est divertissante, le style agréable et direct. On passe un bon moment.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s