Category Archives: Albums jeunesse

Rien que toi

Standard

RienquetoiDe Sally Grindley
Illustré par Célia Chauffrey
Paru chez l’Ecole des loisirs, collection Pastel

Maman ourse et ses petits sont au parc lorsque l’un d’entre eux demande à sa mère s’il existe d’autres ours comme lui. Sa réponse lui apprend que non. De la pointe du museau à l’extrémité des pattes, Alfi est unique.

Magnifique album aux illustrations sublimes. Le texte poétique, présenté sous forme de petites ritournelles, explique inlassablement au petit ours Alfie qu’il est unique. Par ses actions, par ses pensées, dans toute sa singularité d’individu. Des ours, il en existe des tas, mais chacun est unique en soi. Un beau message dans un écrin de velours… Les illustrations, à la fois douces et classes instaurent une belle ambiance qui renforce encore la poésie du texte.

Ce livre est une bulle de douceur et de tendresse !

Les îles – Le pays des Chintiens

Standard

Les ilesD’Anne Brouillard
Paru chez Pastel (Ecole des loisirs)

Après une aventure à travers la Grande Forêt, Killiok et ses amis embarquent à bord d’un bateau de croisière pour assister au spectacle de Vari Tchésou, le magicien rouge. Bien vite, ils découvrent que les Nuisibles se sont mêlés aux passagers et que des bébés Mousse se sont introduits clandestinement. Ce voyage ne sera donc pas de tout repos et les conduira dans les abysses du Pays Noyé et sur le sol du Pays Comici. De l’eau à la ville, ils exploreront une Atlantide habitée et ils découvriront le quotidien des citadins du Comici qui paient pour manger et où les chiens marchent à quatre pattes, au grand étonnement de Killiok. L’exploration de la Chintia, ce pays divisé en 11 régions, se poursuit avec les personnages du Pays du Lac tranquille découverts dans le premier tome. Cette fois, Anne Brouillard nous embarque à bord du Nilvaranda pour partir à la rencontre des habitants de Comici qui sont un peu comme nous et à la découverte du Pays Noyé.

Première précision : il s’agit d’un tome 2. Rien ne l’indique à première vue, je ne le savais donc pas. Pour autant, il m’a semblé à la lecture qu’il s’agissait d’un détail non négligeable car les références à la première aventure sont nombreuses et peuvent donc échapper au lecteur qui ne l’aurait pas lu.

Ceci mis à part, c’est un livre étonnant, complètement hybride, avec des parties de narration, des parties illustrées, des parties en BD et des parties illustrées sans texte. Cela permet une grande variété puisque l’on passe des uns aux autres. Les illustrations élégantes fourmillent de détails. Il faut prendre le temps et faire plusieurs lectures pour bien en profiter. Le récit est quant à lui moins abordable. Il est à la fois très clair dans le style et un peu confus dans l’intrigue. Il se passe des choses, mais il est difficile de comprendre où on veut en venir. Je pense qu’il faut également plusieurs lectures pour l’appréhender au mieux et commencer par le tome 1 !

C’est un livre qui ne laisse définitivement pas indifférent.

Le cirque Amicus

Standard

cirque amicusD’Eric Senabre
Paru chez Didier jeunesse

Londres, 1912. Le jeune Collins profite de l’arrivée du cirque Amicus pour gagner quelques sous. Mais le lion et l’ours disparaissent mystérieusement et font l’objet d’une demande de rançon… L’avenir du cirque est en péril ! Collins, en gamin débrouillard, ne tarde pas à trouver des indices. Qui du magicien, du clown ou du Monsieur Loyal est à l’origine de ce complot machiavélique ?

Dans une ambiance années 1900 qui évoque un peu l’esprit Charlie Chaplin, Eric Senabre nous propose un album long sous forme d’enquête menée par un gamin débrouillard. J’apprécie les romans de cet auteur et j’avais envie de voir ce que pouvait donner une forme courte. Le récit fonctionne bien, mais on se sent finalement pas tant que ça sur un format album, que ce soit en raison des thèmes traités ou du volume de texte….

Le livre est superbe, en très grand format, avec une couverture qui attire l’œil. Les illustrations intérieures tiennent par ailleurs les promesses de la couverture, ajoutant un brin de poésie au texte. C’est un très bel ouvrage !

Je découvre les berceuses classiques

Standard

BerceusesIllustrations Delphine Renon
Paru chez Didier jeunesse

Ce livre tout cartonné fait partie de la fort sympathique collection Mon petit livre sonore. Le principe est le même que sur les précédents: trois piles boutons avec position ON/OFF (!!!!) permettent d’activer une bande son sur chaque double page lue avec l’enfant. Il suffit de poser son doigt sur le petit rond. L’enfant peut le faire seul !

Cette fois, chaque page est ciblée sur un  instrument à vent : clarinette, flûte traversière, hautbois, cor. C’est un concept sympa qui permet de se familiariser avec un instrument via un extrait connu.
Le choix des extraits est sympa, j’ai été ravie d’y trouver La chanson de Solveig !
Comme le nom l’indique, il s’agit d’extraits, donc ne vous attendez pas à profiter d’une œuvre complète au long cours… Cela permet de rester toutefois dans l’esprit du concept : un petit livre tout doux à regarder et écouter juste avant de se coucher sans y passer 1 heure. Cela change de l’histoire du soir, pour varier les plaisirs !

Encore un petit mot pour vous parler des illustrations qui sont très belles, pleines de poésie et toutes douces. On se régale les yeux en même temps que les oreilles !

C’est mon arbre

Standard

CestMonArbreD’Olivier Tallec
Paru chez Pastel (Ecole des loisirs)

J’adore les arbres.
J’adore cet arbre.
C’est MON arbre.
Ce sont MES pommes de pin !

Les livres d’Olivier Tallec sont toujours mignons… mais pas que ! L’humour y est souvent grinçant.

Ici, tel est pris qui croyait prendre et à trop se la jouer individualiste, notre écureuil se retrouve complètement isolé. A coups de petites phrases incisives, le décor est posé. L’écureuil ne veut pas  partager ni être importuné et n’hésite pas à utiliser les grands moyens pour garantir sa tranquillité. Pourtant, très vite, il aura envie de savoir ce qui se passe de l’autre côté. Ce qu’il y verra le laissera d’ailleurs sans voix, peut-être pour donner au jeune lecteur l’occasion de réfléchir par lui-même à la situation.

Les illustrations aux belles couleurs automnales pétillent d’humour. Le personnage est très expressif et attachant. C’est un bel album très lumineux.

Le grand livre pop up de Poudlard

Standard

Pop upde Matthew Reinhart et Kevin Wilson
Paru chez Gallimard jeunesse

Un magnifique pop-up grand format, à feuilleter comme un livre classique duquel surgissent d’ingénieuses animations, ou à déployer entièrement pour former une carte géante de Poudlard. Un trésor d’ingéniosité et un objet collector pour redécouvrir les lieux mythiques de la plus célèbre des écoles de sorcellerie.

On peut le lire comme un album normal en “feuilletant” les pages (ce qui donne 5 doubles). Comme les parties pop up principales sont grosses, les pages doivent être tournées avec précaution. Sur chaque double, on trouve encore des éléments à tirettes et des petits pop ups variés, accompagnés de courts textes explicatifs sur l’univers Harry Potter (école, professeurs, cours, quidditch). Des petites surprises sont disséminées sur chaque double, cela rend la découverte plus palpitante ! Les ingénieurs papier ont vraiment fait un superbe travail.

Lorsque vous avez bien joué avec tous les mécanismes et pris le temps de tout découvrir et admirer, le moment est venu de s’armer de courage et de tenter le dépliage total des maquettes. Pour ce faire, une notice est fournie car l’opération est un peu délicate, surtout la première fois. Pour autant, le jeu en vaux la chandelle car une fois tout déplié, vous obtiendrez une maquette de Poudlard, forêt interdite incluse, de 84×94 cm (soyons précis !). Vous pourrez alors profiter de l’ensemble avant de vous lancer dans le repliage (en espérant mieux vous en sortir qu’avec votre tente Quechua pop up !) en procédant tout simplement en sens inverse, comme le dit la notice. Assez plaisanté, je vous rassure tout de suite, cela se fait très bien ! Une fois cette opération terminée, il ne reste plus qu’à ranger le tout dans le coffret, jusqu’à la prochaine crise de nostalgie. Vous pouvez également le laisser déplié en expo sur votre table de salon pendant quelque temps pour en profiter au maximum !

Pas de doute, c’est un bel objet, plutôt destiné aux collectionneurs. Ceux-ci n’apprendront rien de nouveau sur l’univers de leur sorcier préféré mais se feront plaisir avec des pop ups vraiment spectaculaires proposant toute une scénographie. Les plus jeunes se feront peut-être accompagner par un adulte pour la manipulation, afin de garantir sa longévité. Même s’il semble plutôt solide pour un pop up, ce livre est vraiment à manipuler avec soin et précaution.

Mais alors, il est parfait, me direz-vous ? Oui, si on en attend un bel objet de collection, vous répondrais-je ! Par ailleurs, on ne sera pas sur un petit goodie quelconque dans l’univers Harry Potter puisque ce grand livre pop up coûte tout de même la bagatelle de 80 euros. Je ne suis pas apte à estimer s’il les vaut par rapport aux coûts de fabrication (certainement très élevés) mais je trouve tout de même le prix assez élevé et je m’interroge du coup sur la cible réelle de cet ouvrage. Mais suis-je bête, j’ai déjà répondu à cette question : les collectionneurs bien sûr ! Pour le commun des mortels, le prix de vente peut tout de même être un frein à l’achat.

Le petit Nicolas a 60 ans !

Standard

Le petit nicolas fait la feteLe petit Nicolas fait la fête
De Goscinny et Sempé
Paru chez Imav

Pour fêter en beauté ses soixante ans, Le Petit Nicolas vous invite à son anniversaire. Pour la première fois, une sélection des aventures du Petit Nicolas sont publiées dans une édition collector. Grand format, reliure cartonnée, et abondantes dorures inscrivent ce chef d’œuvre parmi les grands classiques de la littérature jeunesse. Voici les dix plus belles histoires autour d’un thème unique et joyeux, la fête. Peut-on rêver plus jolie surprise pour fêter le soixantième anniversaire de la création du Petit Nicolas ?

Quelle belle idée de sortir un recueil du petit Nicolas aussi beau ! Sur le thème de la fête en plus… Les histoires ont été très bien choisies (c’est toujours un régal) et l’objet en lui-même est magnifique : couverture cartonnée d’un beau rouge, avec des ornementations dorées et un petit ruban pour marquer sa page. Ça en jette ! Les histoires sont forcément un peu datées mais toujours pleines d’humour. Mon histoire préférée : Le repas de famille.

Le petit Nicolas Cahier-de-Dein-AnimeLe petit Nicolas – Cahier de dessin animé
De Goscinny et Sempé
Paru chez Editions animées

Aux côtés des textes originaux de Goscinny, les dessins de Sempé, une fois coloriés, s’animent pour créer un film dont l’enfant est le réalisateur.

Un nouveau concept pour ce hors série original : deux histoires du Petit Nicolas au format album, avec de grandes images à colorier. C’est une super idée en soi. Il est ensuite possible de télécharger une appli qui permet d’animer les images coloriées. Je trouve ça super sympa aussi, mais je n’ai pas pu tester car mon matériel vieillissant ne me le permet pas, hélas ! Dommage car j’aurais vraiment aimé voir le résultat.

Persée, vainqueur de la Gorgone

Standard

PerseeDe Yvan Pommaux
Paru chez L’Ecole des loisirs

Les deux plus belles et douces princesses de tous les contes mythologiques se trouvent dans l’histoire de Persée. L’une d’elle était sa mère et il épousa l’autre. « Heureux mortel ! » La formule semble avoir été conçue pour lui. Mais Persée fut aussi un héros qui, bien sûr, vécut de terribles aventures et affronta bien des périls. Il tua Méduse, la hideuse Gorgone qui, d’un regard, changeait les hommes en pierres, il décapita un monstre marin sur le point de dévorer sa future femme, et il voyagea jusqu’aux confins du monde connu.

Il revint cependant vivre en paix entre sa délicieuse mère et sa sublime épouse. Son histoire finit donc on ne peut mieux, tous les héros de la mythologie grecque ne peuvent pas en dire autant.

Ce récit mythologique va à l’essentiel. Il nous relate l’histoire de Persée. Le texte est précis, suffisamment explicite, sans être trop long. Le ton de la quatrième de couverture m’avait fait espérer un texte un peu léger, voire drôle mais ce n’est finalement pas le cas.
J’aurais personnellement aimé un peu plus de détails mais je pense que l’équilibre est bon pour l’âge cible.

Les images sont pleines de poésie et le grand format est très sympa.
Il existe également Thésée, Troie et Ulysse pour compléter la collection !

Napoléon 1er

Standard

NapoleonTexte Philippe Brochard
Illustrations Florent Chavouet
Paru chez l’Ecole des loisirs

Celui qui s’est fait un nom avec son prénom a commencé sa fulgurante carrière militaire par un surnom de super-héros : le Capitaine Canon. Il bouillonne, il scrute, il ruse, il a des idées sur tout, une solution pour chaque problème. À peine sorti de l’école, ce petit bonhomme échevelé est déjà un stratège : meneur d’hommes et chef de guerre hors pair. De ses débuts en fanfare qui lui valent de passer général à vingt-cinq ans à sa fin tragique de banni en passant par la conquête du pouvoir, voici, en douze tableaux, un aperçu de l’épopée napoléonienne.

Voici le dernier-né de la collection Grandes images de l’histoire.
Comme toujours dans cette collection, l’approche est claire et exhaustive sans assommer le lecteur. La mise en page est dynamique, ce qui contribue également à alléger le propos.
Le livre s’articule autour de dates clé dont la présentation n’est pas dénuée de pointes d’humour, toujours appréciables.
Les illustrations sont superbes et en font un très bel album. Elles sont également parsemées de touches d’humour super sympas.

Bilan : cette collection s’étoffe tranquillement, en beauté. Pour tous les amateurs d’histoire en culottes courtes mais aussi les plus grands à la recherche d’un point de vue synthétique.

Quelle horreur !

Standard

QuelleHorreur

De Claire Lebourg
Paru chez l’Ecole des loisirs

Paty prépare une exposition et utilise tous ses amis comme modèle. Mais aucun d’eux ne trouve ses œuvres réussies.

Ce petit album très court aborde le travail d’artiste et la perception subjective de l’esthétique.
Comme tout artiste, Paty doute. Les réactions de ses amis n’arrangent pas les choses. Pourtant le retournement final montrera que tout est affaire de point de vue !

Un livre aux illustrations toutes douces qui incitera peut-être les artistes en herbe à se montrer audacieux…