Category Archives: Albums jeunesse

Le petit Nicolas a 60 ans !

Standard

Le petit nicolas fait la feteLe petit Nicolas fait la fête
De Goscinny et Sempé
Paru chez Imav

Pour fêter en beauté ses soixante ans, Le Petit Nicolas vous invite à son anniversaire. Pour la première fois, une sélection des aventures du Petit Nicolas sont publiées dans une édition collector. Grand format, reliure cartonnée, et abondantes dorures inscrivent ce chef d’œuvre parmi les grands classiques de la littérature jeunesse. Voici les dix plus belles histoires autour d’un thème unique et joyeux, la fête. Peut-on rêver plus jolie surprise pour fêter le soixantième anniversaire de la création du Petit Nicolas ?

Quelle belle idée de sortir un recueil du petit Nicolas aussi beau ! Sur le thème de la fête en plus… Les histoires ont été très bien choisies (c’est toujours un régal) et l’objet en lui-même est magnifique : couverture cartonnée d’un beau rouge, avec des ornementations dorées et un petit ruban pour marquer sa page. Ça en jette ! Les histoires sont forcément un peu datées mais toujours pleines d’humour. Mon histoire préférée : Le repas de famille.

Le petit Nicolas Cahier-de-Dein-AnimeLe petit Nicolas – Cahier de dessin animé
De Goscinny et Sempé
Paru chez Editions animées

Aux côtés des textes originaux de Goscinny, les dessins de Sempé, une fois coloriés, s’animent pour créer un film dont l’enfant est le réalisateur.

Un nouveau concept pour ce hors série original : deux histoires du Petit Nicolas au format album, avec de grandes images à colorier. C’est une super idée en soi. Il est ensuite possible de télécharger une appli qui permet d’animer les images coloriées. Je trouve ça super sympa aussi, mais je n’ai pas pu tester car mon matériel vieillissant ne me le permet pas, hélas ! Dommage car j’aurais vraiment aimé voir le résultat.

Advertisements

Persée, vainqueur de la Gorgone

Standard

PerseeDe Yvan Pommaux
Paru chez L’Ecole des loisirs

Les deux plus belles et douces princesses de tous les contes mythologiques se trouvent dans l’histoire de Persée. L’une d’elle était sa mère et il épousa l’autre. « Heureux mortel ! » La formule semble avoir été conçue pour lui. Mais Persée fut aussi un héros qui, bien sûr, vécut de terribles aventures et affronta bien des périls. Il tua Méduse, la hideuse Gorgone qui, d’un regard, changeait les hommes en pierres, il décapita un monstre marin sur le point de dévorer sa future femme, et il voyagea jusqu’aux confins du monde connu.

Il revint cependant vivre en paix entre sa délicieuse mère et sa sublime épouse. Son histoire finit donc on ne peut mieux, tous les héros de la mythologie grecque ne peuvent pas en dire autant.

Ce récit mythologique va à l’essentiel. Il nous relate l’histoire de Persée. Le texte est précis, suffisamment explicite, sans être trop long. Le ton de la quatrième de couverture m’avait fait espérer un texte un peu léger, voire drôle mais ce n’est finalement pas le cas.
J’aurais personnellement aimé un peu plus de détails mais je pense que l’équilibre est bon pour l’âge cible.

Les images sont pleines de poésie et le grand format est très sympa.
Il existe également Thésée, Troie et Ulysse pour compléter la collection !

Napoléon 1er

Standard

NapoleonTexte Philippe Brochard
Illustrations Florent Chavouet
Paru chez l’Ecole des loisirs

Celui qui s’est fait un nom avec son prénom a commencé sa fulgurante carrière militaire par un surnom de super-héros : le Capitaine Canon. Il bouillonne, il scrute, il ruse, il a des idées sur tout, une solution pour chaque problème. À peine sorti de l’école, ce petit bonhomme échevelé est déjà un stratège : meneur d’hommes et chef de guerre hors pair. De ses débuts en fanfare qui lui valent de passer général à vingt-cinq ans à sa fin tragique de banni en passant par la conquête du pouvoir, voici, en douze tableaux, un aperçu de l’épopée napoléonienne.

Voici le dernier-né de la collection Grandes images de l’histoire.
Comme toujours dans cette collection, l’approche est claire et exhaustive sans assommer le lecteur. La mise en page est dynamique, ce qui contribue également à alléger le propos.
Le livre s’articule autour de dates clé dont la présentation n’est pas dénuée de pointes d’humour, toujours appréciables.
Les illustrations sont superbes et en font un très bel album. Elles sont également parsemées de touches d’humour super sympas.

Bilan : cette collection s’étoffe tranquillement, en beauté. Pour tous les amateurs d’histoire en culottes courtes mais aussi les plus grands à la recherche d’un point de vue synthétique.

Quelle horreur !

Standard

QuelleHorreur

De Claire Lebourg
Paru chez l’Ecole des loisirs

Paty prépare une exposition et utilise tous ses amis comme modèle. Mais aucun d’eux ne trouve ses œuvres réussies.

Ce petit album très court aborde le travail d’artiste et la perception subjective de l’esthétique.
Comme tout artiste, Paty doute. Les réactions de ses amis n’arrangent pas les choses. Pourtant le retournement final montrera que tout est affaire de point de vue !

Un livre aux illustrations toutes douces qui incitera peut-être les artistes en herbe à se montrer audacieux…

Quelques idées de beaux-livres pour Noël

Standard

Je sens la panique qui monte. Pour éviter tout achat frénétique au dernier moment, voici une première liste de beaux-livres pour tous les âges !

mini bibliothequeLa Mini-bibliothèque de Maurice Sendak
Paru chez L’Ecole des loisirs

Celui-ci est un concept en soi ! Il s’agit d’un tout petit coffret plutôt mignon (mais vraiment tout petit). Illustré avec des images de Maurice Sendak sur toutes les faces, il présente bien. A l’intérieur se trouvent 4 tout petits livres : Un, deux, trois… et cetera, J’adore les alligators, Pascal et Ma soupe de poule au riz.
Les petits livres sont très soignés avec une belle couverture élégante et une belle jaquette pour la protéger. Ils font leur petit effet !
Un petit cadeau sympa.

HP_histoire de la magieHarry Potter A la découverte de l’Histoire de la magie
Paru chez Gallimard jeunesse

Évidemment, en termes de beaux-livres, les amateurs du petit sorcier n’auront que l’embarras du choix en cette fin d’année.
A la découverte de l’histoire de la magie s’appuie sur l’expo organisée à Londres pour célébrer les 20 ans d’Harry Potter. Le livre présente donc à la fois des objets, documents manuscrits et autres, mais explique aussi les origines du livre : d’où J.K. Rowling a tiré son inspiration, comment elle a pratiqué pour son écriture, comment celui-ci a été publié… Tous les points importants de l’univers HP sont passés à la loupe, du Poudlard express à la Boule de crystal, en passant par Nicolas Flamel, le Chemin de traverse et les œufs de dragons. Ils sont remis en situation dans notre contexte historique ou actuel, ce qui les éclaire sous un nouveau jour. Des activités autour de la magie à réaliser chez soi sont également proposées. Je ne les ai pas testées, mais elles m’ont semblé très sympas.
C’est superbement mis en page, bien illustré, intéressant et absolument incontournable pour les fans. Le contenu est riche et intéressant, c’est un must-have qui n’a rien d’un énième texte remanié sur les films.
Si vous préférez la langue de Shakespeare, il existe également en anglais : A journey through a history of magic ((Bloomsbury) et est tout à fait accessible sans nécessiter une maîtrise absolue de la langue. Pensez-y, cela peut même être un excellent exercice pour vos ados !

couv27016518Je reviens vers vous
D’Olivier Tallec
Éditions Rue de Sèvres

C’est le troisième de la série et il est aussi bon que les deux premiers. Quel plaisir de retrouver cet humour grinçant ô combien réjouissant, assorti d’une plastique irréprochable. Les illustrations percutent toujours aussi bien.
L’objet livre est élégant. C’est le cadeau idéal !

Le mystere du corpsLe mystère du corps humain
De Jean Paul Schutten, illustrations Floor Rieder
Paru chez L’Ecole des loisirs

Un superbe ouvrage avec couverture cartonnée à l’ancienne et tranche dorée pour les scientifiques en herbe.
Richement illustré, il explique tout sur le corps humain avec beaucoup de pédagogie, de façon claire et intéressante. C’est un ouvrage dense que l’on peut apparenter à une encyclopédie.
En plus d’être un bel objet, il est vraiment très bien fait et son contenu est passionnant, instructif et accessible. Il passionnera sans aucun doute petits et grands !

Couverture_avantLe monstrueux bestiaire à plumes, à poils et à écailles
Texte Corinne Boutry, illustrations Nathalie Polfliet
Paru chez Mazurka

Très beau livre présentant 26 créatures issues de folklores régionaux et internationaux. Chaque double page présente l’une de ces créatures, avec une description du sorcier Augusto Stratus ainsi qu’une petite particularité, qui peut s’avérer utile si  jamais vous deviez rencontrer la créature en question, sait-on jamais…
Les planches sont superbement illustrées et la mise en page très soignée, en fait un bel objet livre.
A consommer sans modération de 7 à 777 ans !

La belle et le fuseauLa belle et le fuseau
Texte Neil Gaiman, iIllustrations Chris Riddell
Paru chez Albin Michel

C’est une sorcière des forêts, bannie depuis mille ans. Elle a maudit l’enfant à la naissance, prédisant que le jour de ses dix-huit ans la petite se piquerait le doigt et dormirait à jamais.

Tout d’abord, il faut dire que l’objet livre en lui-même est sublime : grand et de belle qualité, avec une couverture double à tomber raide avec jaquette calque…
Les illustrations de Chris Riddell sont sublimes. J’adore cet illustrateur mais là je trouve qu’il s’est surpassé. Il y a une multitude de détails. Chaque page comporte une illustration, certaines sont même en double page et comble du luxe, chacune comporte un élément doré.

Le point de départ est l’histoire de la Belle au bois dormant, puis le texte brode à sa guise, détournant allègrement le conte et n’hésitant pas à utiliser des références bien trouvées à d’autres contes. Ici les codes habituels sont bousculés, pour un résultat surprenant. Des rebondissements sont également de la partie.
Le texte est plus long que celui d’un album illustré, sans atteindre la longueur d’un roman. En tant que lectrice, j’aurais pu apprécier que cela dure encore un peu plus. L’auteur aurait tout à fait pu s’attarder un peu plus sur certains moments.

Ce livre est un petit bijou, pour une lecture agréable en dehors des sentiers battus.

 

Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Standard

Jacominus

De Rebecca Dautremer
Paru chez Sarbacane

Douze scènes de la vie de Jacominus Gainsborough, un lapin assez réservé, et de ses amis.

Superbe album sur la vie qui passe. On suit Jacominus de sa naissance à sa mort par une succession de tableaux, avec comme dans la vraie vie des hauts et des bas.

Le texte est concis mais évocateur. J’ai eu le sentiment que l’auteure y a mis une part d’elle-même. Cela sonne juste et ne manquera pas de résonner en chacun de nous. Les images sont splendides, avec une foule de détails nécessitant plusieurs lecteurs. On entre facilement dans cette aventure.

Ce grand album pourrait être rangé dans la catégorie “albums pour les grands”. En tout cas, il n’est à mon avis pas pour les petits enfants… C’est un magnifique objet agréable à lire et à regarder.

Une petite merveille !

La chose perdue

Standard

LaChosePerdueDe Shaun Tan
Traduction Anne Krief
Paru chez Gallimard jeunesse

J’étais à la plage, je complétais ma collection de capsules de bouteilles. C’est alors que j’ai vu la chose. J’ai dû la regarder un bon moment. Il faut dire qu’elle avait l’air très bizarre, à la fois triste et un peu perdue. Plantée sur le sable, pas vraiment à sa place. Mais elle s’est montrée très amicale. J’ai joué avec elle une bonne partie de l’après-midi. Les heures passant, il devenait de plus en plus évident que personne ne viendrait la chercher.
Je l’ai emmenée chez Pete. Pete a un avis sur à peu près tout. Il m’a dit : « Je peux pas te dire, vieux. C’est vraiment bizarre. Peut-être qu’elle n’appartient à personne. Peut-être qu’elle ne vient de nulle part. Il y a des choses comme ça… tout simplement perdues ».

Un grand et beau livre dont la couverture interpelle.
Un grand et beau livre dont le contenu interpelle.

L’histoire est très courte et toute simple. Il y a néanmoins matière à creuser profond. Chacun peut se faire sa propre interprétation, c’est la force de ce récit. Pour ma part, j’y ai vu une critique du monde “moderne” où chacun se regarde le nombril et ne s’occupe pas du reste. Pourtant, ici, le personnage prendra en charge cette chose qui lui semble perdue. Une fois encore, la réaction de ses parents face à l’inconnu sera sans appel : on ne sait pas d’où vient cette chose et on ne la connait pas, il faut la remettre là où elle était et l’oublier. CQFD.

Les images sont d’une richesse incroyable. Toutes en douceur et en poésie malgré le choix de l’ambiance industrielle. De taille variable, parfois axées sur des détails, elles donnent une sacré profondeur au récit. On a vraiment l’impression d’entrer dans un univers. Les fonds en arrière-plan ne sont pas en reste et sont truffés de petites pépites à découvrir. Il faudra d’ailleurs certainement plusieurs lectures pour que notre cerveau puisse intégrer tout cela.

Le livre est accompagné d’un DVD qui propose un court métrage en anglais. Il reprend le cheminement du livre, avec quelques ajouts et enchaînement plus développés et est absolument sublime !

Ce bel objet est un immense coup de cœur !