Author Archives: Corinne

Napoléon 1er

Standard

NapoleonTexte Philippe Brochard
Illustrations Florent Chavouet
Paru chez l’Ecole des loisirs

Celui qui s’est fait un nom avec son prénom a commencé sa fulgurante carrière militaire par un surnom de super-héros : le Capitaine Canon. Il bouillonne, il scrute, il ruse, il a des idées sur tout, une solution pour chaque problème. À peine sorti de l’école, ce petit bonhomme échevelé est déjà un stratège : meneur d’hommes et chef de guerre hors pair. De ses débuts en fanfare qui lui valent de passer général à vingt-cinq ans à sa fin tragique de banni en passant par la conquête du pouvoir, voici, en douze tableaux, un aperçu de l’épopée napoléonienne.

Voici le dernier-né de la collection Grandes images de l’histoire.
Comme toujours dans cette collection, l’approche est claire et exhaustive sans assommer le lecteur. La mise en page est dynamique, ce qui contribue également à alléger le propos.
Le livre s’articule autour de dates clé dont la présentation n’est pas dénuée de pointes d’humour, toujours appréciables.
Les illustrations sont superbes et en font un très bel album. Elles sont également parsemées de touches d’humour super sympas.

Bilan : cette collection s’étoffe tranquillement, en beauté. Pour tous les amateurs d’histoire en culottes courtes mais aussi les plus grands à la recherche d’un point de vue synthétique.

Advertisements

La disparition de Josef Mengele

Standard

Josef MengeleDe Olivier Guez
Paru chez Grasset

1949 : ancien médecin SS à Auschwitz, coupable d’expérimentations atroces sur les déportés, Josef Mengele s’enfuit en Argentine.
1979 : après trente ans de traque, il meurt mystérieusement au Brésil.
Caché derrière divers pseudonymes, protégé par ses réseaux et par l’argent de sa famille, soutenu à Buenos Aires par une communauté qui rêve du Quatrième Reich, Mengele croit d’abord pouvoir s’inventer une nouvelle vie… En Allemagne, l’heure est à la reconstruction, l’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier. Mais la traque reprend, menée par le Mossad puis par le chasseur de nazis Simon Wiesenthal.

Ce roman « uppercut » retrace la destinée de Josef Mengele après la fin de la Seconde Guerre mondiale. On entre ainsi dans l’intimité de Mengele, pour qui il est impossible d’éprouver la moindre sympathie. Voilà un « héros » antipathique et dérangeant, parfaitement odieux et détestable.
Le texte fort et parfaitement documenté choisit l’approche frontale. C’est court et  percutant. Cela n’a rien d’une lecture facile.
Ces réunions de vieux nazis qui se vantent de leurs glorieux passé glacent le sang. Les manigances des différents états également… C’est l’occasion d’apprendre ou réapprendre des tas de choses (notamment sur l’accueil des anciens nazis en Argentine et les pratiques scientifiques allemandes pendant la guerre) et de rappeler l’étendue de la cruauté humaine ainsi que l’horreur des camps, sujet difficile mais qui ne doit jamais être oublié ni minimisé…

Le petit prince de Harlem

Standard

Le petit princeDe Mickaël Thevenot
Paru chez Didier jeunesse

Des clubs de jazz aux guerres de gangs : bienvenue à Harlem.
Entre les trafics et la pauvreté ambiante, Sonny fait tout ce qu’il peut pour aider sa mère à joindre les deux bouts. Quitte à basculer dans l’illégalité…
Il n’y a que le soir que son âme s’élève, sur les toits, lorsqu’il souffle dans son saxophone et que le son pur et ensorcelant du jazz enchante sa vie.
Mais entre la rue et les toits, peut-il choisir son destin ?

Ce roman assez court se lit d’une traite parce qu’il intrigue et captive le lecteur.
Dès les premières pages, on a envie de savoir la suite et cela ne s’arrête qu’après avoir tourné la dernière… C’est même dommage que ça ne dure pas plus longtemps et que certains passages ne soient pas plus approfondis.
En tout cas, l’histoire est passionnante, bien écrite et équilibrée, c’est un régal !

Pourquoi y a t-il des inégalités entre les hommes et les femmes ?

Standard

pourquoi y a t il des inegalitesDe Soledad Bravi et Dorothée Werner
Paru chez Rue de Sèvres

Il était temps de faire une chronologie et de remonter aux origines des inégalités entre les hommes et les femmes, pour en révéler l’absurdité et nous donner envie de repartir sur des bases plus justes qui nous permettront de grandir et de vivre tous ensemble en harmonie.

Petite BD humoristique sur un sujet délicat. Soledad Bravi a choisi de remonter aux racines du “mal”. La chronologie démarre donc à la préhistoire.
Le récit est synthétique, ciblé. Le message est délivré clairement et simplement, avec certaines réflexions audacieuses. Certains aspects auraient toutefois mérités d’être développés. Pour autant, ce n’est pas ici l’objectif de ce livre qui n’a rien d’un documentaire.
Les illustrations sont pleines d’humour, permettant ainsi de rester dans une forme de légèreté qui ne peut que servir le message.
Cette approche est parfaite pour constituer une base de dialogue et de réflexion sur ce vaste débat et captiver l’intérêt des ados.

Et soudain, la liberté

Standard

et soudainD’Evelyne Pisier et Caroline Laurent
Paru chez Les Escales

Evelyne Pisier voulait raconter l’histoire de sa mère, et à travers elle, la sienne. Une histoire fascinante couvrant soixante ans de vie politique, de combats, d’amour et de drames – le portrait d’une certaine France aussi, celle des colonies et de la contestation, du patriarcat et du féminisme. Nous étions d’accord : il fallait en faire un roman.
Un roman qui, de l’Indochine en guerre à la Nouvelle-Calédonie des années cinquante, de la révolution cubaine à mai 68, conte les destinées de deux femmes éprises de liberté. Deux héroïnes modernes et indépendantes, révélées à elles-mêmes par le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir.
Tout aurait pu s’arrêter un jeudi de février, à la mort d’Evelyne. Elle avait tissé la trame du livre. Il restait à le mettre en forme.
J’étais son éditrice. Son amie. Elle m’avait confié ses rêves et ses souvenirs.
J’ai terminé le livre.

Des chapitres courts expliquant les choix, les doutes, les motivations, les réflexions de Caroline Laurent ponctuent le roman et lui donnent une autre dimension. Bien sûr, le récit lui-même ne manque pas de profondeur. Quelle vie extraordinaire aura eu cette femme ! Mais ces petits “apartés” ajoutent quelque chose de tout à fait intéressant, un mélange de force et d’émotion qui finit de submerger le lecteur. Je trouve la plume de Caroline Laurent parfaitement adaptée à ce récit. Le choix du récit romancé qui autorise un peu de légèreté me semble par ailleurs judicieux.
Le tout donne un résultat passionnant, émouvant et hautement captivant. Evelyne Pisier aura eu une vie incroyable et hors du commun, à laquelle Et soudain, la liberté rend parfaitement hommage.

L’Ecole des souris – Une rentrée en canoë

Standard

l'ecole des sourisD’Agnes Mathieu-Daudé et Marc Boutavant
Paru chez l’Ecole des loisirs

Elvis le hibou en a marre : impossible de lire tranquillement le journal, de remplir son herbier ou de faire une bonne sieste. Il aime bien avoir de la compagnie, mais comment faire pour que les petites souris fassent moins de bruit ? Les humains ont trouvé une solution en mettant leurs enfants à l’école. Voilà comment Elvis devient directeur d’école.

Ce petit roman qui se lit assez vite est assez divertissant.
Les quiproquos apportent un peu de piment à cette histoire toute simple. Le propos et la forme sont truffés de pointes d’humour et les illustrations pétillantes agrémentent parfaitement le récit.
Tous les ingrédients sont réunis pour que les tout jeunes lecteurs passent un bon moment sur les bancs de cette école un peu particulière…

Roslend – Tome 3 – Spria

Standard

roslendDe Nathalie Somers
Paru chez Didier jeunesse

La Seconde Guerre mondiale fait rage. Il existe un monde parallèle au destin similaire. Seul Lucan peut passer d’un monde à l’autre. Et agir…

Printemps 1944, le débarquement de Normandie est imminent. Dans l’Alter Monde, Lucan rejoint le réseau de résistance de Spria-Cap, une ville occupée par l’ennemi, et retrouve Catriona, devenue une espionne chevronnée. Tous deux doivent mener un véritable jeu de dupes dans un seul but : la réussite du jour J. Mais pour y arriver, ils vont devoir prendre tous les risques… et mettre leurs sentiments de côté.

Un troisième tome qui reprend dare-dare après une très courte remise en situation. Il est donc préférable de les enchaîner ou de relire le ou les précédents.

Cela repart donc sur un rythme très dynamique dès le départ : tout s’accélère, ce sera le tome du dénouement et ça se sent. Bien que l’issue soit très claire (on a suffisamment potassé la Seconde Guerre mondiale sur les bancs de l’école !!!), le suspense est au rendez-vous. D’autant que le lecteur sera au cœur de l’action, aux côtés des résistants de Spria. Il y aura des rebondissements, des larmes, de la tendresse, des surprises. Et malgré quelques passages un peu faciles peut-être, ce roman bien équilibré se lit avec grand plaisir.

La série Roslend est donc une excellente série à mettre définitivement entre toutes les mains. Intelligente, divertissante, drôle parfois, elle a tout pour elle !