Monthly Archives: December 2018

Quelle horreur !

Standard

QuelleHorreur

De Claire Lebourg
Paru chez l’Ecole des loisirs

Paty prépare une exposition et utilise tous ses amis comme modèle. Mais aucun d’eux ne trouve ses œuvres réussies.

Ce petit album très court aborde le travail d’artiste et la perception subjective de l’esthétique.
Comme tout artiste, Paty doute. Les réactions de ses amis n’arrangent pas les choses. Pourtant le retournement final montrera que tout est affaire de point de vue !

Un livre aux illustrations toutes douces qui incitera peut-être les artistes en herbe à se montrer audacieux…

Advertisements

Quelques très belles BD pour Noël ?

Standard

Cette année encore, les amateurs de BD et romans graphiques ne seront pas en reste ! Et il y en a pour tous les goûts !!!

Chateau des etoiles4Le château des étoiles volume IV – Un français sur Mars
Texte et scénario Alex Alice
Paru chez Rue de Sèvres

Séraphin et ses amis arrivent sur Mars à la recherche du Professeur Dulac et de l’expédition prussienne qui l’a enlevé. Quand ils retrouvent les restes abandonnés de l’expédition précédente, le traître Gudden dévoile son jeu : le père de Séraphin n’est pas sur Mars, il ne l’a jamais été ! Avide de pouvoir, Gudden les a manipulés pour rapporter le maximum d’éthérite sur Terre. Une rixe éclate entre Gudden et Séraphin. Assommé, celui-ci se réveille seul sur Mars… abandonné de ses compagnons ?! Il ne reste pas seul longtemps et découvre que Mars est habitée.

Après un court résumé des épisodes précédents, c’est reparti et en fanfare. Le rythme est soutenu, l’intrigue vraiment sympa. Le scénario parvient à surprendre et propose une histoire qui peut se lire indépendamment (très appréciable !), avec une pirouette finale pour entretenir la flamme. Cela fonctionne toujours aussi bien. Les images sont toujours aussi belles, dans des tonalités douces. Les paysages martiens ont visiblement inspiré Alex Alice et nos petits yeux se régalent…
L’objet livre est toujours aussi soigné. Cette série se poursuit et ne faiblit pas !

Harry Potter et le prisonnier d'AzkabanHarry Potter et le prisonnier d’Azkaban
De J.K. Rowling, illustrations Jim Kay
Traduction Jean-François Ménard
Paru chez Gallimard jeunesse

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions. Frissons et humour garantis !

Ce  n’est pas un roman graphique à proprement parler car le texte n’a pas été remanié pour s’adapter au format graphique. Il s’agit ici du texte intégral richement illustré. L’illustrateur s’est approprié l’histoire et propose des cabochons, des images en demi page, en page entière et même en double page qui viennent accompagner l’histoire et titiller l’imagination. Les illustrations de Jim Kay sont très belles.
L’objet est magnifique : très grand format, couverture cartonnée, jaquette avec fer à dorer, marque page ruban… Aucun détail n’est laissé au hasard.

Narcisse1Narcisse tome 1 – Mémoires d’outre-monde
De Chanouga
Paru chez Paquet

On m’a souvent dit que si j’avais marché dans les pas de mon père, tout cela ne me serait jamais arrivé… Mais c’est un fait, c’était en moi, rien au monde n’aurait pu me faire changer d’avis… J’étais fait pour être marin. De ce qui m’est arrivé, moi Narcisse P., je n’ai aucun regret… pour ce qui est d’Amglo c’est une autre histoire.

Premier tome d’une trilogie basée sur une histoire vraie et mystérieuse, cette BD a tout pour plaire. Une intrigue fournie qui prend de l’ampleur progressivement, de l’exotisme à revendre, un personnage principal plutôt énigmatique. Le récit n’est ni court ni long, juste suffisant pour poser ici les bases. L’auteur s’est approprié l’histoire de Narcisse Pelletier et la raconte à sa façon. Je ne sais pas ce qu’il en est de la version originale mais cette version là est superbe et invite le lecteur à un bien beau voyage. On sent l’appel de la mer et le souffle du grand large… Les magnifiques illustrations viennent sublimer le texte. Cet album est d’un esthétisme fou !

EdmondEdmond
De Leonard Chemineau, d’après la pièce d’Alexis Michalik
Paru chez Rue de Sèvres

Paris, décembre 1897, Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Après l’échec de La princesse lointaine, avec Sarah Bernhardt, ruiné, endetté, Edmond tente de convaincre le grand acteur en vogue, Constant Coquelin de jouer dans sa future pièce, une comédie héroïque, en vers. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit mais qui deviendra la pièce préférée des français, la plus jouée du répertoire jusqu’à ce jour.

Tout simplement réjouissant. Un rythme soutenu, une intrigue à rebondissements, un côté vaudevillesque absolument charmant, un thème passionnant, ce roman graphique est incroyable ! C’est du très grand spectacle.
On entre vraiment dans l’ambiance et dans les coulisses. Il n’y a rien de plus à dire. C’est une réussite sur toute la ligne.

Joanne LebsterJoanne Lebster – Le début d’un nouveau monde
Scénario Marc Chinal, Dessins Mathieu Bertrand, Couleur Marie Avril
Paru chez Les éditions Réfléchir n’a Jamais Tué Personne

– Améliorer la face du monde ?
Soigner en profondeur notre société ?
Utopique ! Ma pauvre petite, d’autres avant vous ont essayé et tous ont échoué !
– Peut-être parce qu’ils ont continué d’utiliser l’outil qui posait problème ?

Par les temps qui courent, cette BD anticapitaliste peut intéresser pas mal de monde. Cette histoire basée sur un flashback est sympa et bien équilibrée. Le propos est clair (mais pas simplissime à lire tout de même), sans détour, plutôt militant : la solution pour notre société gangrenée est de supprimer l’argent. Il y a des éléments de réflexion intéressants, d’autres un poil too much car poussés à l’extrême. La mise en relation avec les réactions de la petite fille (hors flashback, donc) est particulièrement réussie.
Le graphisme est agréable.

Le célèbre catalogue Walker & Dawn

Standard

Le celebre catalogueDe Davide Morosinotto
Traduction Marc Lesage
Paru chez L’Ecole des loisirs

P’Tit Trois, Eddie, Min et Julie ne pourraient pas être plus différents, et en même temps plus amis. Ils partagent un catalogue de vente par correspondance, trois dollars à dépenser et un grand désir de découvrir le monde. Et quand, au lieu du revolver qu’ils ont commandé arrive une vieille montre qui ne fonctionne même pas, les quatre n’hésitent pas une seconde et partent vers Chicago pour récupérer leur revolver. Au cours de leur voyage, ils rencontreront des tricheurs professionnels, des flics véreux, des méchants qui semblent gentils et des gentils qui ne le sont pas du tout… un crime non résolu et beaucoup, beaucoup d’argent…

Un bon pavé pour grands ados à la couverture tellement attractive…
L’intrigue est palpitante et tellement surprenante qu’on ne sait absolument pas où tout cela va nous mener tant tout semble possible, ce qui est très agréable pour le lecteur. C’est même assez farfelu par moments. Des moments tendres, durs, drôles, périlleux, inquiétants, intrigants alternent pour faire de cette aventure un long fleuve pas tranquille du tout. C’est absolument réjouissant. Les pages illustrées qui complètent le récit sont superbes et ajoutent à l’ambiance.
Un coup de cœur pour l’épilogue qui clôture cette aventure parfaitement.