Monthly Archives: December 2016

Harry Potter et l’enfant maudit – Parties un et deux

Standard

harry-potter-et-l-enfant-mauditD’après une histoire originale de J. K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne
Traduction Jean-François Ménard
Paru chez Gallimard

La huitième histoire, dix-neuf ans plus tard.

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Avec un énorme succès outre Manche, ce huitième tome s’est lancé à la conquête des lecteurs français. Même s’il s’agit ici d’une pièce de théâtre, les anciens fans devenus grands se sont rués sur Harry Potter et l’enfant maudit.

Pour autant, la narration sous forme de pièce de théâtre demande un temps d’adaptation. On ne peut avoir la fluidité d’un roman au format classique. Les échanges sont basés sur les dialogues, une autre façon de voir les choses en somme. Pour autant, les auteurs se sont lancés dans une vraie aventure. Le récit est un peu long à démarrer et donne d’abord une impression décousue mais dès les scènes 9-10 de l’acte I, on replonge dans des aventures passionnantes.

C’est un huitième tome qui mérite d’être lu et qui tient tout à fait sa place dans la saga. Une belle surprise !

Advertisements

La famille Cerise – Gare au canard

Standard

famille-cerise1De Pascal Ruter
Illustrations Maureen Poignonec
Paru chez Didier jeunesse

Zouille et Yoyo Cerise, les jumelles qui n’ont jamais froid aux yeux, et leurs amis Max et Papillon, piaffent d’impatience. La kermesse va bientôt ouvrir ses portes et tout le village s’y presse… Leur instituteur aussi. Les quatre enfants l’observent longuement s’essayer à la pêche au canard. Mais pourquoi est-il si maladroit ? Et pourquoi ne parle-t-il que de canard en classe le lendemain matin ? Et tous les jours suivants ? Max va vite comprendre les sentiments de son instituteur pour la jeune fille de la kermesse. Les quatre inséparables décident alors de la retrouver !

Une aventure savoureuse comme de la confiture à la rhubarbe.

Un vrai roman de taille tout à fait respectable pour les tout jeunes lecteurs.
Ce petit roman ne peut que séduire puisque l’enfant lecteur peut y suivre le quotidien d’enfants de son âge. Les personnages sont d’ailleurs très attachants.
Le rythme est dynamique, le ton gai, ça donne vraiment envie.
Outre ces tranches de vie auxquelles le lecteur peut s’identifier, le roman propose de l’aventure et une enquête. Quel programme !
Pratique : le marque-page détachable est joli et bien utile !

Soléane

Standard

soleaneDe Muriel Zürcher
paru chez Didier jeunesse

Fuir. Survivre. Se cacher.
Sur le Coracle, cette île qui dérive au milieu des océans depuis plus de 400 ans, le pouvoir impose ses règles, parfois impitoyables.
Soléane, qui vient d’être tatouée et déclarée libre, a toujours cru que c’était pour le bien de ses habitants. Pourtant, quand sa mère est brusquement arrêtée par les traqueurs, sa vie bascule.
Désormais fugitive, Soléane peut-elle faire confiance à Tyll, le jeune rebelle ?
Il lui faudra comprendre qui sont ses ennemis, se battre et accomplir sa mission.
L’avenir de l’île est en jeu.

Après un démarrage un peu complexe et confus, on entre dans l’histoire en accompagnant Soléane dans sa fuite et on finit par se prendre au jeu.

La mise en place de l’univers est intéressante (et efficace) : le Coracle est très réglementé, au point de régler la vie de ses habitants comme du papier à musique, au point à les contraindre à travailler et vivre pour le bien-être collectif sans se soucier du leur, selon la volonté de soi-disant Dieux. Les descriptions sont précises : fabrication du Coracle, végétation, etc. Tout est très bien pensé pour ce monde imaginaire, permettant au lecteur de l’imaginer facilement.

L’intrigue comportera son lot de mensonges et de trahisons. Pour compenser, elle offrira également de belles amitiés et de belles rencontres. Surtout, elle nous dévoilera un personnage principal fort, qui montera en puissance au fil de l’histoire. Le rythme est dynamique, tout s’enchaîne en alternant habilement les points de vue pour ne pas lasser le lecteur ni l’épuiser.

La charnière du roman sera finalement le passage à l’âge adulte, l’âge de raison. En l’occurrence, ce sera à ce moment-là que Soléane commencera à penser par elle-même.

Fais ta BD avec mortelle Adèle

Standard

mortelleadeleDe Mr Tan et Diane le Feyer
Paru chez Tourbillon

Tu as envie de réaliser tes propres BD, mais tu n’es pas sûr de savoir comment faire ?
Aussi vrai que je m’appelle Mortelle Adèle, je vais te donner un coup de main… Avec tes idées et mes conseils, crois-moi, on va faire des étincelles !
Taille ton crayon, prépare tes feuilles et, surtout, ouvre grand les yeux…

Adèle ne ment pas, ce kit propose tout ce qu’il faut pour se lancer dans la BD : un livret explicatif bien fait, un gaufrier pour tracer des cases sur une feuille, des pochoirs avec des bulles de formes différentes, quelques éléments de décor et des silhouettes.

C’est très complet et suffisamment simple pour une mise en œuvre immédiate, sans qu’il soit nécessaire d’aider l’enfant. Il suffit de lui fournir des feuilles et de laisser son imagination faire le reste. Le mortel manuel aborde la création au sens général du terme et les métiers liés à la bande-dessinée. Il donne également de précieux conseils pour se lancer : scénario, illustrations, dialogues, découpage. Le texte est suffisamment simple pour être compris tout en étant bien détaillé et imagé. Enfin, le format est sympa : on range tout dans les petits compartiments prévus, on met le chouette élastique et hop on peut l’emmener partout.

Parfait pour les fans de mortelle Adèle et de BD !