Monthly Archives: June 2014

Halb, l’autre moitié

Standard

HalbTexte Sigrid Baffert
Raconté par Elsa Zylberstein
Illustrations Barroux
Musique Alexis Ciesla
Réalisé en partenariat avec le conservatoire de musique de St Priest
Editions des Braques

“Avez-vous déjà essayé de choper une mélodie par les oreilles ?
Sentant qu’elle perd la mémoire, Baka décide d’offrir à sa petite fille Tallinn ce qu’elle a de plus précieux : sa clarinette.
Elle souhaite lui confier une mélodie transmise de génération en génération, mais en a oublié la moitié. Et bizarrement, Frageh, le petit chien dont le nom signifie « question » en yiddish, commence à grossir, grossir…
Ce trio improbable part donc en quête de l’autre moitié de la mélodie, quelque part dans les Balkans…”

 

Attention, OSNI TG (objet sonore non identifié terriblement génial) à portée d’oreille !!!!

On entre très vite, tout de suite, dans l’histoire. Une page et hop c’est comme si on y était ! La narration alterne agréablement avec des morceaux de musique, pour un ensemble assez rythmé. La musique klezmer donne un caractère enlevé au récit. Tout se complète, s’imbrique pour ne former qu’un tout harmonieux que les illustrations de Barroux viennent mettre en valeur.

Côté récit, c’est un sans-faute. Il y a un vrai fond et matière à réflexion. Le thème de la transmission intergénérationnelle est traité en délicatesse, avec en toile de fond l’ombre de la shoah qui plane. Ça coule, c’est fin, il n’y a rien de trop, au contraire, les bons mots s’enchaînent. Un vrai bonheur ! Les métaphores sur Frage, la question, ont réjouit la germaniste que je suis.

Ce livre-CD a tout pour lui : l’esthétique, l’histoire, la qualité et un environnement sonore excellentissime. Pas la moindre fausse note à l’horizon. Une harmonie parfaite !

Halb est aussi un spectacle qui tourne… Vous en saurez plus sur le site dédié http://halb-le-conte.wix.com/halb-le-conte où vous trouverez également d’autres critiques sur ce bel objet.

Advertisements

55 oiseaux

Standard

Texte Séverine Vidal
Illustrations Csil

Paru aux éditions Winioux

55oiseaux accordeon

Livre accordéon tout mignon, 55 oiseaux apprend à compter un peu, passionnément, avec beaucoup de poésie.
Un oiseau vit sur mon épaule… Le ton est donné !
On compte en douceur jusqu’à dix oiseaux peints sur les murs, puis on ouvre les fenêtres parce qu’après tout on ne sait jamais.
Le texte est tendre et poétique, et l’élan d’optimisme final est sympathique. Le personnage aurait pu calfeutrer les fenêtres pour que les oiseaux restent là mais il préfère les ouvrir en grand !

Les illustrations très stylées sont tout aussi douces, avec leurs couleurs pastel, pour que le lecteur prenne autant de plaisir à entendre l’histoire qu’à la regarder.

Ce livre accordéon est une véritable merveille.

Souvenirs de papier

Standard

Souvenirs de papierTexte Baptistine Mésange
Illustrations Jessica Lisse
Paru chez Philomèle

“Sur une feuille de papier apportée par le vent, les souvenirs prennent vie et s’envolent : le doudou tant aimé, les jouets, mais aussi les rêves, les rencontres, les secrets…”

Le personnage (qui reste inconnu mais c’est sans importance car il pourrait s’agir de n’importe lequel d’entre nous) nous raconte ses souvenirs, qu’il a couchés sur le papier. Souvenirs réels ou extrapolés, c’est fou ce qu’on peut rêver avec un morceau de papier. D’ailleurs, dès que l’enfant sait tenir un crayon, il dessine ! Son monde, ses peurs, ses envies. Plus tard, on continue toujours de griffonner sur des papiers ici et là, distraitement en faisant autre chose ou de façon plus appliquée. Parce que dessiner libère l’imagination, détend et permet parfois aussi d’aller à l’essentiel. Et lorsqu’on retrouve de vieux dessins, ce sont tout un tas de souvenirs qui refont surface, comme par magie.

Ici il est aussi question d’amour, de solitude à combler, de liberté, d’amusement, de respect de l’autre, de chemin à suivre, de secrets, comme autant de thèmes qui se croisent et emportent le lecteur. Les illustrations fraîches et colorées font le reste.

Un petit livre haut en couleurs ! Une belle balade…

Comme les vacances approchent et que c’est l’euphorie générale, j’organise (et c’est une première) un petit concours.
Vous avez donc une semaine, jusqu’à mercredi 18 pour me raconter votre plus beau souvenir de papier ou non en commentaire. Le gagnant sera tiré au sort mercredi soir et recevra un exemplaire de Souvenirs de papier.

Je n’ai pas fait mes devoirs parce que…

Standard

je-n-ai-pas-fait-mes-devoirs-parce-queTexte Davide Cali
Illustrations Benjamin Chaud
Paru chez Hélium

 

Voici un livre bien pratique quand on n’a pas fait ses devoirs. Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains (surtout pas entre celles des parents ou des professeurs !).
Un livre précieux où puiser des excuses toujours plus folles.
Mais attention, chaque excuse ne pourra être utilisée qu’une seule fois !

Avec sa couverture super efficace, ce petit livre donne très envie dès le premier regard. D’ailleurs mon fiston ne s’y est pas trompé. Quand je lui ai proposé, il s’est jeté dessus et l’a d’abord feuilleté en gloussant, avant d’approfondir la question plus avant…

Lorsque la maîtresse demande à notre héros (oui quand même avec tout ce qui lui arrive, on peut le qualifier de Héros stoïque et méga costaud et trop malin aussi) pourquoi il n’a pas fait ses devoirs, il n’hésite pas à recourir aux excuses les plus farfelues.

Le texte est drôle, mais ce sont surtout les illustrations qui font rire. Elles vont parfois très loin, avec une grande finesse et beaucoup d’esthétisme, pour proposer des situations complètement saugrenues.
La chute est sympa…
Essai transformé !

Un petit livre spécialement dédié aux enfants pleins d’humour !