Category Archives: Littérature “générale”

Une colonne de feu

Standard

Une colonne de feuDe Ken Follett
Paru chez Robert Laffont

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…
Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Tous les fans des Piliers de la terre (et ils sont nombreux) se sont sans doute réjouis de la sortie de ce nouvel opus, option gros pavé de 922 pages…

Dans les faits, il ne s’agit pas d’une suite. Le lieu principal de l’intrigue, celui où les personnages reviennent à intervalles réguliers est Kingsbridge mais on fait un petit saut dans le temps. On ne retrouve donc pas les personnages des précédents mais l’ambiance est là.

Très vite, Ken Follett nous emporte dans son histoire, comme il sait si bien le faire. Cette fois-ci nous voyagerons en Angleterre, en France, en Espagne, aux Pays-Bas et même plus loin encore. Mais partout la rivalité oppose catholiques et protestants. Ceci constituera le thème principal du livre.
Trahisons, complots, rois, reines, petites gens, c’est une grande fresque qui se dessine… pleine de tournants et de rebondissements.

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle aventure, même si quelques passages auraient pu être raccourcis à mon goût. Cela étant, c’est tellement agréable de prendre son temps…

Advertisements

Une fois dans ma vie

Standard

UnefoisdansmavieDe Gilles Legardinier
Paru chez Flammarion

Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de la vie et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre. Trois façons d’aimer, dont aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Au milieu des hommes, cramponnées à leurs espoirs face aux coups du sort, avec tous les moyens et l’imagination débordante dont elles disposent, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts…
Fidèle à son humanité, grâce à son talent unique fait d’humour, de sensibilité et d’un exceptionnel sens de l’observation de la nature humaine, Gilles Legardinier nous entraîne cette fois à la croisée de chemins que nous empruntons tous un jour.

Une entrée en matière intrigante, une ambiance sympathique avec la vie d’un petit théâtre (mais au passé prestigieux tout de même) alternativement en toile de fond ou en premier plan, des personnages qui apparaissent progressivement pour former une “troupe” hétéroclite hautement attachante… Des destins qui se croisent, un ange gardien pas si angélique que ça, des déceptions, des rires, une bonne dose de fougue, des soucis, des plaisanteries… Le tout servi par une plume agréable et bien huilée et agrémenté par une généreuse dose d’humour.

Forcément, cette lecture a tout pour séduire !

 

D’après une histoire vraie

Standard

Delphine de Vigan
Paru chez JC Lattes

“Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.”
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

Tout porte à croire qu’il s’agit d’un récit autobiographique au départ mais on réalise rapidement que ce serait bien trop simple. Delphine de Vigan distille le doute et brouille les cartes de sorte qu’au final, le lecteur ne sache plus démêler le vrai du faux.

La montée en puissance est efficace et tient le lecteur jusqu’au bout.
Le style est fluide, agréable.

Un roman qui fait son petit effet !

La véritable histoire de Noël

Standard

De Marko Leino
Paru chez Lafon

Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

Une petite histoire de saison. Pas forcément très gaie au départ, mais porteuse d’espoir.
C’est assez mignon et même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début, j’ai finalement accroché et apprécié ce récit façon conte.
L’histoire est dépaysante et agréable à lire. Outre le thème de Noël, il y est aussi question de séparation, de la perte d’êtres chers, d’entraide, d’amour, de don, de générosité, de la vie. Avec une pincée de magie… C’est donc bien plus qu’un roman sur le thème de Noël et ceci est une très bonne chose !

Le parrain et le rabbin

Standard

De Sam Bernett
Paru chez Cherche midi

Novembre 1943, Milan. Les allemands s’apprêtent à donner l’assaut dans une école juive qui accueille clandestinement une quinzaine de jeunes garçons et un rabbin. Par chance, un des élèves a pu donner l’alerte. Fuir, donc. Mais pour aller où ?

Pourtant, à des milliers de kilomètres de là, à Brooklyn, des comités de secours cherchent une solution pour organiser leur sauvetage. Mais qui serait assez fou pour envoyer des hommes vers ce petit bout de terre perdu en Europe, où les nazis en pleine retraite minent le terrain et détruisent tout sur leur passage ?

Un récit émouvant. Court (peut-être un peu trop ?) mais percutant.

Le lecteur tremble pour ces pauvres enfants. Il ne se passe pas énormément de choses, mais la tension est malgré tout là : réussiront-ils ou pas ? Le parrain interviendra t-il ? Les enfants seront-ils sauvés ou périront-ils comme tant d’autres, broyés par l’implacable machine de guerre allemande qui continue à faucher les vies alors même qu’elle est en déroute. Autant de questions qui accompagnent la lecture de cette histoire inspirée de faits réels.

Une histoire originale, qui se lit d’une traite, sur un sujet toujours d’actualité, pour ne pas oublier…

Là où tombent les anges

Standard

De Charlotte Bousquet
Paru chez Gulfstream

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir.
Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. 
C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

Ce roman sur fond historique décrit l’évolution de Solange et le quotidien des femmes pendant la Première Guerre mondiale. Leur vie est décrite avec réalisme mais sans pathos, ce qui permet de mieux s’immerger dans l’histoire. Un point de vue différent des récits de guerre habituel, puisqu’il s’attache non pas au front, mais aux personnes qui survivent à l’arrière.

Les personnages principaux sont essentiellement féminins, de caractères et de milieux très différents. Le récit alterne des passages racontés, des lettres et des passages vus par Solange, ce qui donne du rythme. Le texte est dense et bien documenté, agréable à lire.

L’évolution de Solange est très intéressante. Même si elle reste mesurée, époque oblige, c’est une véritable révolution (dans un gant de velours)…

Un roman intense et fort, qui pousse à la réflexion.

La sœur du roi

Standard

D’Alexandra de Broca
Paru chez Albin Michel

Elle est princesse de sang. Recluse à la Cour de Versailles, vouée à rester seule et à se consacrer aux œuvres charitables.
Lui est roturier. Brillant botaniste du jardin du Roy, il est adepte des Lumières.
Tout oppose Madame Elisabeth, la jeune sœur de Louis XVI, et François Dassy. Pourtant, lorsqu’ils se rencontrent par hasard dans la forêt de Fontainebleau, une irrésistible attirance les pousse l’un vers l’autre. Mais la révolution gronde et menace cet amour clandestin… Elisabeth saura-t-elle suivre les idées nouvelles qui bouleversent la France ? Et mettre en danger la royauté ? Dassy est-il un honnête homme ou un imposteur ? 

Au premier abord, l’alchimie entre le récit romancé et le choix de la fiction et le ton plus factuel ne coule pas de source. C’est un peu déroutant mais l’histoire fonctionne. En s’appuyant sur des bases historiques solides, l’auteure parvient à donner vie à son récit et le lecteur finit par se dire « pourquoi pas ? ».

Ce point de vue décalé sur cette période trouble de l’Histoire est intéressant. Entrer dans le quotidien des rois, des reines et des princesses et s’apercevoir qu’ils sont humains malgré tout est toujours agréable. Le lecteur aime souvent « se faire mouche »…

Le livre est assez long mais se déroule bien et se lit assez vite. La lecture est plaisante.