Monthly Archives: September 2017

Le cœur en braille (nouvelle version)

Standard

De Pascal Ruter
Paru chez Didier jeunesse

Au collège, Victor a plus de talent pour cacher le papier toilette des filles que pour résoudre une équation. Son quotidien, c’est surtout éviter les punitions et trainer avec son copain Haïçam en mangeant des loukoums.

Mais un jour sinistre de contrôle de maths, Marie déboule dans sa vie, avec un secret bien caché derrière ses boucles rousses et ses chaussettes ultra blanches. De quoi chambouler tout l’univers de Victor…

Il s’agit d’une nouvelle version du roman, adaptée aux jeunes lecteurs, dans la collection Mon marque-page.

Même s’il a été simplifié, le récit reste “intact” dans le sens où il n’y manque rien (ou en tout cas rien qui saute aux yeux). Cette version est indiquée à partir de 9 ans. J’ajouterais très bons lecteurs. Par ailleurs,  je pense que cela intéressera surtout les jeunes collégiens qui pourront se projeter par rapport à leur environnement quotidien. Pour les élèves de primaire, cela restera peut-être encore un peu abstrait.

Pour ma part, j’ai retrouvé avec plaisir cette histoire pleine d’humour, de sensibilité, de délicatesse et de subtilité. Cela fonctionne  toujours aussi bien.

Advertisements

Le château des étoiles tome 3 – Les chevaliers de Mars

Standard

D’Alex Alice
Paru chez Rue de Sèvres

Séraphin et ses amis sont de retour sur Terre. Après avoir révélé au monde le secret du voyage spatial, ils ont trouvé refuge dans un manoir breton. Mais leur engin volant est désormais l’objet de toutes les convoitises ! Alors que le père de Séraphin est en voyage à Londres, le manoir est cerné par des brumes lourdes de menaces… Spectres, ou espions prêts à tout pour mettre la main sur le précieux engin ? Nouvelles machines, complots internationaux, têtes couronnées, expéditions au-delà de l’espace… La course à l’éther est lancée, et la paix sur Terre est désormais entre les mains de Séraphin et des Chevalier de Mars !

Le petit résumé en début de livre permet de se remettre dans le bain (la lecture du tome précédent remonte à quelque temps déjà !!!). Pour les vrais fans qui aiment déguster, le mieux est encore de se caler confortablement dans son fauteuil fétiche pour relire les deux premiers tomes avant d’attaquer le troisième.

L’histoire est toujours aussi captivante, et donc fatalement bien trop courte… Entre complots, sciences, lutte pour le pouvoir et conquête de l’espace, elle ne mollit pas un seul instant. Le lecteur retrouvera avec grand plaisir ses personnages préférés, qui sont toujours aussi attachants (mais aussi courageux et déterminés !) et embarquera sans hésiter pour poursuivre cette aventure hors du commun. Il lui faudra toutefois être bien attentif pour intégrer le rythme dynamique et les nombreux détails “techniques”.

Tout cela est servi dans un écrin magnifique. L’objet livre est toujours aussi soigné avec des illustrations à la fois dynamiques et douces qui créent une ambiance extraordinaire. La couverture est aussi belle que les précédentes, avec sa couleur bien à elle.

Finalement, c’est juste dommage qu’il n’y ait pas deux tomes en 1 ! Ce tome 3 va d’ailleurs de paire avec le quatrième. Nous saurons donc seulement à la sortie de ce dernier si ce volet tient ses promesses. En refermant le 3, une chose est toutefois certaine : il y a de belles promesses et le suspense est à son comble !

La fée sorcière

Standard

Texte Brigitte Minne
Illustrations Carll Cneut
Paru chez Pastel, Ecole des loisirs

Les fées devaient toujours être gentilles. Et proprettes. Manger leur part de gâteau sans faire de miettes. Boire le thé sans renverser. Porter une robe sans tache. Raconter de leur voix mielleuse des histoires douces et tendres.
Et, de temps en temps, agiter leur baguette magique. Marine trouvait les fées terriblement ennuyeuses. Malheureusement, elle en était une.
Marine aurait préféré être une sorcière.

Depuis quelques années, on assiste à une évolution des histoires de princesses et de fées. Certainement parce que dans la vraie vie, les filles (et les fillettes) ne sont pas des fées ni des princesses. Et définitivement pas des images modèles !

Ici, donc notre petite fée se rebelle et s’en va vivre dans la forêt. Sa maman pense qu’elle changera vite d’avis mais non ! Le thème du non conformisme et l’opposition de la vision de la vie parent/enfant est donc abordé. Combien de fois n’entendons nous pas les enfants dire que les adultes ne sont pas drôles ? Et les adultes déclarer que les enfants ne savent pas se canaliser ? Justement, quand on est enfant, on ne se soucie ni des convenances ni de la pression sociale. On ne se soucie pas de grand-chose, cela vient plus tard et c’est bien dommage… On vivrait certainement mieux en gardant notre cœur d’enfant.

Le texte est recherché et les illustrations renversantes. Ces dernières méritent peut-être un accompagnement pour les plus jeunes afin de faciliter leur lecture.
Cette collection est magnifique : grand format, reliure tissu, la grande classe !

Ecoutez nos défaites

Standard

De Laurent Gaudé
Paru chez Actes Sud

Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d’élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d’une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours – le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste… Un roman inquiet et mélancolique qui constate l’inanité de toute conquête et proclame que seules l’humanité et la beauté valent la peine qu’on meure pour elles.

Ce n’est pas un roman facile mais pourtant ô combien puissant.

C’est définitivement une lecture qui remue, qui interroge, qui donne envie de se documenter.
Un livre moderne car il s’inscrit parfaitement dans le contexte agité de notre quotidien. Un livre sans âge car il remonte loin dans le passé.

L’auteur s’appuie à son aise sur une base bien documentée, pour mieux rebondir. Pourtant ce roman n’a rien du documentaire.
C’est un roman étonnant, un de ces romans si forts qu’on ressort de sa lecture tout chamboulé. Il faut ensuite le digérer un peu avant d’ouvrir le prochain livre, avant de pouvoir en parler.

Ecoutez nos défaites est un très gros coup de cœur. Il est magistral !