Category Archives: Romans jeunes lecteurs

Jefferson

Standard

JeffersonDe Jean-Claude Mourlevat
Paru chez Gallimard jeunesse

Jefferson, jeune hérisson plein d’entrain, vit au pays des animaux. Ce matin-là, il se rend chez le coiffeur, car il est grand temps de se faire rafraîchir la houppette ! Mais en arrivant au salon Définitif, Jefferson découvre une scène terrifiante : Edgar le blaireau, son coiffeur, est parterre, une paire de ciseaux plantée dans la poitrine…Qui a commis ce crime abominable ? L’enquête mène au pays des hommes. Hélas.

Extra. Ce petit roman propose un vrai polar à suspense avec des vilains patibulaires sans foi ni loi, un crime, des rebondissements palpitants… le tout accompagné d’une bonne dose de tendresse. Les personnages sont très attachants et le suspense omniprésent.

L’histoire propose en outre un plaidoyer contre la consommation de viande tous azimuts et les méthodes d’abattage violentes (voire sadiques). J’ai eu peur un instant que cela prenne le pas sur le reste mais fort heureusement, l’auteur a su éviter de tomber dans la lourdeur et la propagande façon “gros sabots”. Il n’en fait pas moins passer un message.

Ce sympathique petit roman mérite amplement sa sélection au prix des Incorruptibles pour cette année scolaire.

La tribu des Zippoli

Standard

La tribu des zippoliDe David Nel-Lo
Paru chez Actes sud Junior

Guillem déteste la lecture mais, tous les mercredis, sa classe se rend à la bibliothèque. Il choisit une fois un très vieux livre intitulé La Tribu des Zippoli, même s’il sait bien qu’il n’ira pas au bout. Mais l’ouvrage s’avère être magique : en l’ouvrant, Guillem se rend compte que le narrateur s’adresse directement à lui pour raconter l’histoire. Et ce n’est pas tout : quand son frère ou sa mère lui empruntent le livre, l’histoire qu’ils lisent est différente. Grâce à celui-ci, le garçon découvre le plaisir de la lecture et la confiance en soi. Un hommage à Italo Calvino.

Voilà un excellent roman jeunesse. Le niveau de langage met la barre haute et les thèmes abordés sont multiples et bien traités : le livre et la lecture, les rapports familiaux, l’aventure, le respect des autres, les migrants, la confiance en soi. Le tout avec intelligence, bienveillance et légèreté.

Les différents débuts d’histoire peuvent dérouter les plus jeunes mais régaleront les lecteurs plus aguerris, avec un rythme assez soutenu. Si je devais trouver un défaut à ce livre, ce serait la représentation de la bibliothécaire, qui, pour apporter un peu d’humour, est plutôt orientée “vieux clichés à la dent dure”.

J’ai vraiment apprécié cette ode à l’imagination et au livre.

Cochon vole

Standard

Cochon_voleD’Erwan Seznek
Paru chez l’Ecole des loisirs

Elles ont bien commencé, ces vacances en Bretagne : Antoine a été invité dans un manoir au bord de la mer avec ses trois meilleurs copains. Il va pouvoir emporter sa guitare électrique et jouer du rock gothique sans déranger personne. En échange, les quatre collégiens devront s’occuper d’un gamin de 8 ans, prénommé Galahad. Seulement voilà : à peine arrivés, ils se retrouvent avec un cochon dodu et bouclé sur les bras, et des sales types qui ont juré de leur trouer la peau…

Il s’agit de la suite, sans l’être, des Fondus de l’Arctique. En fait, il s’agit plutôt d’une autre aventure (ultérieure) des personnages.
J’avais beaucoup aimé la première aventure. La seconde est très drôle également (mais j’ai préféré la première), avec une bonne dose de quiproquos, de situations abracadabrantes et de répliques/situations hilarantes. L’auteur manie toujours sa plume avec humour et légèreté, pour le meilleur. Je regrette toutefois que le potentiel du cochon laineux de concours n’ait pas été poussé plus loin car il y aurait eu matière ! Les thèmes sous-jacents sont extra.

Je conseille cette excellente lecture estivale à tous les collégiens !!!

Le petit Nicolas a 60 ans !

Standard

Le petit nicolas fait la feteLe petit Nicolas fait la fête
De Goscinny et Sempé
Paru chez Imav

Pour fêter en beauté ses soixante ans, Le Petit Nicolas vous invite à son anniversaire. Pour la première fois, une sélection des aventures du Petit Nicolas sont publiées dans une édition collector. Grand format, reliure cartonnée, et abondantes dorures inscrivent ce chef d’œuvre parmi les grands classiques de la littérature jeunesse. Voici les dix plus belles histoires autour d’un thème unique et joyeux, la fête. Peut-on rêver plus jolie surprise pour fêter le soixantième anniversaire de la création du Petit Nicolas ?

Quelle belle idée de sortir un recueil du petit Nicolas aussi beau ! Sur le thème de la fête en plus… Les histoires ont été très bien choisies (c’est toujours un régal) et l’objet en lui-même est magnifique : couverture cartonnée d’un beau rouge, avec des ornementations dorées et un petit ruban pour marquer sa page. Ça en jette ! Les histoires sont forcément un peu datées mais toujours pleines d’humour. Mon histoire préférée : Le repas de famille.

Le petit Nicolas Cahier-de-Dein-AnimeLe petit Nicolas – Cahier de dessin animé
De Goscinny et Sempé
Paru chez Editions animées

Aux côtés des textes originaux de Goscinny, les dessins de Sempé, une fois coloriés, s’animent pour créer un film dont l’enfant est le réalisateur.

Un nouveau concept pour ce hors série original : deux histoires du Petit Nicolas au format album, avec de grandes images à colorier. C’est une super idée en soi. Il est ensuite possible de télécharger une appli qui permet d’animer les images coloriées. Je trouve ça super sympa aussi, mais je n’ai pas pu tester car mon matériel vieillissant ne me le permet pas, hélas ! Dommage car j’aurais vraiment aimé voir le résultat.

Brindille et Ficelle Tome 3 – Toutou chipeur

Standard

Brindille3Texte Sinikka et Tiina Nopola
Illustrations Salla Savolainen
Traduction Johanna Kuningas
Paru chez Didier jeunesse

L’école c’est nul ! Ficelle est très déçue : le CP, ce n’est pas du tout comme elle l’imaginait. On se moque d’elle et personne ne veut être son ami ! C’est décidé, elle n’y retournera plus jamais ! A la place, elle ira promener des chiens et ce sera bien plus amusant.
Mais entre un toutou chipeur et une meute aux abois, c’est vite la pagaille au village !

Pas convaincue par le tome 1, j’avais botté en touche pour la sortie du tome 2.
Mais comme il faut rester ouvert d’esprit, j’ai lu le tome 3 et je ne le regrette pas. Je l’ai trouvé intéressant et divertissant.
Les personnages sont bien plus sympas, l’intrigue se tient avec des rebondissements et le tout est loufoque à souhait. Comme quoi, il faut toujours se faire une idée sur plusieurs tomes…

L’Ecole des souris – Une rentrée en canoë

Standard

l'ecole des sourisD’Agnes Mathieu-Daudé et Marc Boutavant
Paru chez l’Ecole des loisirs

Elvis le hibou en a marre : impossible de lire tranquillement le journal, de remplir son herbier ou de faire une bonne sieste. Il aime bien avoir de la compagnie, mais comment faire pour que les petites souris fassent moins de bruit ? Les humains ont trouvé une solution en mettant leurs enfants à l’école. Voilà comment Elvis devient directeur d’école.

Ce petit roman qui se lit assez vite est assez divertissant.
Les quiproquos apportent un peu de piment à cette histoire toute simple. Le propos et la forme sont truffés de pointes d’humour et les illustrations pétillantes agrémentent parfaitement le récit.
Tous les ingrédients sont réunis pour que les tout jeunes lecteurs passent un bon moment sur les bancs de cette école un peu particulière…

La fille cachée du roi des Belges

Standard

La fille cacheeDe Brigitte Smadja
Paru chez L’Ecole des loisirs

Dans une classe, il y a les éléments perturbateurs, mais il y aussi les éléments perturbants. C’est le cas de Bérangère, la nouvelle élève de CM2 toute auréolée de mystères. Chaque matin, elle arrive à bord d’une voiture de luxe, accompagnée d’un homme en costard. Dans la classe de CM2 courent les hypothèses les plus folles. La nouvelle serait témoin clé dans une affaire de meurtre, elle aurait tué ses parents, elle serait la fille cachée du roi des Belges.
Très vite, il y a les pro et les anti Bérangère…

Avec un titre pareil et une couverture plutôt mystérieuse, ce petit roman fait forcément envie.

Pourtant, il n’a pas tenu toutes ses promesses en ce qui me concerne. Il m’a manqué un soupçon de magie, une dynamique. J’aurais également apprécié un humour plus marqué.
Les jeunes lecteurs risquent par ailleurs de tiquer sur le “non-dénouement” et de ressentir une certaine frustration.
Tant que je suis dans les critiques, j’ai ressenti un décalage entre le niveau de langage et l’âge cible. Si on considère que de nombreux enfants peuvent encore avoir des difficultés de lecture en CM2, ils ne pourront s’en sortir avec ce registre.

Par conséquent, même si La fille cachée du roi des Belges est bien écrit, avec une intrigue menée comme une mécanique bien huilée, je crains que le plus grand nombre ne se sente pas concerné, voire décroche en cours de route. Je l’ai pour ma part testé sur de très bons lecteurs et certainement pour un petit peu toutes ces raisons, la mayonnaise n’a pas pris…