Monthly Archives: July 2019

Paris 2119

Standard

Paris2119De Zep et Bertail
Paru chez Rue de Sèvres

Paris, nous sommes en 2119, l’ambiance est futuriste mais quelques éléments du XXIème siècle perdurent. Le métro existe encore mais la plupart des personnes préfèrent se téléporter via la cabine « Transcore «. Tout un chacun est systématiquement scanné et reconnu dans les espaces publics et privés. Les clones, les drones et les hologrammes sont monnaie courante. Tristan Keys vit dans ce monde dont il rejette le plus possible la numérisation. Tel un marginal, il continue à prendre le métro, à marcher dans les rues, à l’inverse, sa compagne Kloé est une adepte des déplacements inter-continents via le Transcore. Au cours de ses déplacements à pieds, il constate assez vite des comportements préocupants, des situations anormales. Que se passe-t-il vraiment dans ce Transcore ? Est-ce une simple téléportation pour ses utilisateurs ?

Une BD avec une “plastique” magnifique. Les personnages sont beaux, les décors superbes, c’est un vrai régal.

Le scénario propose quant à lui un récit d’anticipation assez classique et trop dense à mon goût pour fonctionner sur ce volume de pages. C’est d’ailleurs bien dommage car les découvertes s’enchaînent et le mystère est prenant. On se prend assez vite au jeu et on aurait vraiment envie d’en savoir plus ! La fin, qui n’en est pas vraiment une, est plutôt frustrante. Toute la mise en place de cet univers et de cette intrigue pour finir comme ça…

Cette BD existe en version “normale” (très belle et en grand format) couleurs et en version luxe lavis.

Advertisements

La tribu des Zippoli

Standard

La tribu des zippoliDe David Nel-Lo
Paru chez Actes sud Junior

Guillem déteste la lecture mais, tous les mercredis, sa classe se rend à la bibliothèque. Il choisit une fois un très vieux livre intitulé La Tribu des Zippoli, même s’il sait bien qu’il n’ira pas au bout. Mais l’ouvrage s’avère être magique : en l’ouvrant, Guillem se rend compte que le narrateur s’adresse directement à lui pour raconter l’histoire. Et ce n’est pas tout : quand son frère ou sa mère lui empruntent le livre, l’histoire qu’ils lisent est différente. Grâce à celui-ci, le garçon découvre le plaisir de la lecture et la confiance en soi. Un hommage à Italo Calvino.

Voilà un excellent roman jeunesse. Le niveau de langage met la barre haute et les thèmes abordés sont multiples et bien traités : le livre et la lecture, les rapports familiaux, l’aventure, le respect des autres, les migrants, la confiance en soi. Le tout avec intelligence, bienveillance et légèreté.

Les différents débuts d’histoire peuvent dérouter les plus jeunes mais régaleront les lecteurs plus aguerris, avec un rythme assez soutenu. Si je devais trouver un défaut à ce livre, ce serait la représentation de la bibliothécaire, qui, pour apporter un peu d’humour, est plutôt orientée “vieux clichés à la dent dure”.

J’ai vraiment apprécié cette ode à l’imagination et au livre.

Cochon vole

Standard

Cochon_voleD’Erwan Seznek
Paru chez l’Ecole des loisirs

Elles ont bien commencé, ces vacances en Bretagne : Antoine a été invité dans un manoir au bord de la mer avec ses trois meilleurs copains. Il va pouvoir emporter sa guitare électrique et jouer du rock gothique sans déranger personne. En échange, les quatre collégiens devront s’occuper d’un gamin de 8 ans, prénommé Galahad. Seulement voilà : à peine arrivés, ils se retrouvent avec un cochon dodu et bouclé sur les bras, et des sales types qui ont juré de leur trouer la peau…

Il s’agit de la suite, sans l’être, des Fondus de l’Arctique. En fait, il s’agit plutôt d’une autre aventure (ultérieure) des personnages.
J’avais beaucoup aimé la première aventure. La seconde est très drôle également (mais j’ai préféré la première), avec une bonne dose de quiproquos, de situations abracadabrantes et de répliques/situations hilarantes. L’auteur manie toujours sa plume avec humour et légèreté, pour le meilleur. Je regrette toutefois que le potentiel du cochon laineux de concours n’ait pas été poussé plus loin car il y aurait eu matière ! Les thèmes sous-jacents sont extra.

Je conseille cette excellente lecture estivale à tous les collégiens !!!

La rivière de satin

Standard

la riviereDe Jean-François Chabas
Paru chez Didier jeunesse

Sine, 15 ans, se retrouve orpheline et contrainte de quitter New-York pour aller vivre à Hawaï chez son abjecte grand-mère Abigail. A peine a-t-elle le temps de poser ses valises, que le volcan de l’île se réveille et plonge l’archipel dans le chaos le plus total. Au cœur de ce décor apocalyptique, Sine croise la route du jeune Holokai, dont le charisme et “l’aloha spirit” provoquent immédiatement en elle un séisme… amoureux. Ensemble, ils vont prendre tous les risques et braver les éléments déchaînés, autant que leurs propres démons.

Un roman dépaysant et palpitant. Le rythme est rapide et soutenu, renforçant le sentiment d’urgence et de danger, et les aventures de Sine incroyables. C’est toutefois un peu too much par moments, ce qui tend à nuire à l’ensemble… En revanche, l’aloha spirit omniprésent et les éléments liés à Hawaï (mode de vie, façon de penser, langage, etc.) sont très agréables. Ils apportent une dimension exotique à l’histoire et lui donnent une âme forte.

En résumé, je qualifierais cette lecture d’agréable mais elle ne restera pas dans les annales !