Les ombres de Kerohan

Standard


ombres de KerohanDe N. M. Zimmermann
Paru chez Ecole des loisirs

À douze ans, Viola a déjà traversé bien des épreuves. Lorsqu’elle est envoyée chez son oncle en Bretagne, avec son frère Sebastian, on lui dit que l’air marin lui fera du bien. Il paraît que son oncle est très riche, qu’il habite un manoir, à Kerohan, et que l’on peut s’y reposer. Se reposer, vraiment ? Certes, le parc est immense, et Viola et Sebastian ont chacun une chambre, mais il n’y a pas grand monde pour prendre soin d’eux. Et qu’est devenue la prétendue fortune de leur oncle ? Le manoir est bien vide et, à Kerohan, Viola et son frère sont des proies faciles pour l’ennui et la solitude. Encore que. Peut-on parler de solitude quand d’étranges silhouettes parcourent les couloirs à la nuit tombée ? Quand Sebastian prétend avoir vu un korrigan ? Quand la salle de musique déserte résonne de la musique d’un piano ? Et que veille sur eux tous l’inquiétant docteur Vesper.

Un roman pour jeunes ados qui aiment lire en frissonnant ou frissonner en lisant.
Amateurs de suspense et de surnaturel, ce roman est fait pour vous !

L’ambiance est au top, avec un vieux manoir qui fait peur et des personnages plus qu’énigmatiques…
Le récit, captivant, monte bien en puissance pour un suspense crescendo.
J’aurais aimé un dénouement moins sage ou un peu plus explosif. Cela étant il laisse planer une part de doute très réussi et satisfera sans aucun doute les lecteurs de l’âge cible.

Le titre et l’illustration de couverture (très élégante, de Séverin Millet) sont parfaitement choisis.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s