Yin et le dragon, tome 1 : Créatures célestes

Standard

YinScénario Richard Marazano
Illustrations Xu Yao
Paru chez Rue de Sèvres

Shanghai 1937. L’armée impériale japonaise a fait main basse sur une large partie de la côte chinoise. En ces temps de tristesse, la menace de l’antique prophétie plane, celle de l’invincible dragon noir Gongong qui doit venir anéantir les hommes quand le désespoir et la haine règneront.
Yin, petite fille d’une dizaine d’année est élevée par son grand-père pêcheur, Liu. Un soir, alors que Liu sort en mer, Yin se faufile sur le bateau. Soudain une bête puissante se débat dans ses filets : un dragon d’or, blessé, que Yin convint son grand-père de cacher et de soigner… Une décision qui les emmènera bien plus loin qu’ils ne le pensaient.

Belle mise en place pour ce premier tome d’un triptyque.

Sur fond historique solidement documenté, l’aventure est au rendez-vous et on sent tout de suite qu’avec Yin, on ne va pas s’ennuyer. D’ailleurs elle le dit elle même « personne ne peut lui dire non » ! Et comme elle n’a pas froid aux yeux, c’est parti pour un vrai grand bon moment.
Par ailleurs, l’aspect spiritualité et vieilles légendes apporte une dimension très intéressante au récit.
Outre ce scénario qui captive immédiatement, les illustrations sont très belles et le dragon majestueux est impressionnant.

On entre tellement bien dedans que la frustration s’impose lorsque on tourne la dernière page. Quoi, c’est déjà fini ? Mais ça venait juste de commencer ! Alors vivement la suite…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s