Sauveur et fils (saison 1)

Standard

sauveur-et-filst1De Marie-Aude Murail
Paru chez Ecole des loisirs

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

Le livre démarre de façon réjouissante avec le quotidien du psy Sauveur Saint-Yves. Passé le premier moment de découverte, on pourrait penser que l’intrigue va vite devenir ennuyeuse ou s’enliser mais pas du tout ! D’abord, il y a la relation père et fils qui prend sa place et puis on ne suit que certains patients, dont les parcours sont rocambolesquement passionnants et à la fois tellement d’actualité. Si on ajoute à cela une pincée de mystère, sur fond de parfums épicés de la Martinique, des personnages très attachants et une bonne dose d’humour, on tient un livre réjouissant et exaltant qui se dévore d’une traite !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s